Le blog de Jean-Louis Mourier

L’inflation peut-elle augmenter dans la zone euro ?

Option Finance - 15 octobre 2018 - Jean-Louis Mourier, Aurel BGC

Depuis le mois de juin, l’indice des prix à la consommation progresse sur un rythme de 2,0 ou 2,1 % par an, c’est-à-dire en ligne ou légèrement au-dessus de l’objectif de moyen terme de la BCE. Mais l’augmentation de l’inflation reflète essentiellement l’accélération des prix des produits énergétiques, de l’alcool et du tabac et, dans une moindre mesure, des produits alimentaires. Hors ces trois composantes, très volatiles ou dépendantes de décisions administratives, l’inflation reste très faible, autour de 1,0 % sur un an.

Les banquiers centraux européens se déclarent néanmoins confiants en une prochaine augmentation de cette inflation sous-jacente, qui assurerait que leur objectif se rapproche plus solidement. Il est vrai que les contraintes d’offres que subissent les entreprises génèrent des tensions inflationnistes. D’ailleurs, les salaires ont accéléré ces derniers mois, avec une hausse moyenne de 2,8 % sur un an au deuxième trimestre. La hausse des coûts salariaux s’ajoute à l’augmentation des cours des matières premières et des prix de certains biens intermédiaires. Mais, malgré leurs déclarations dans les enquêtes, les entreprises ne parviennent pas toujours à répercuter ces hausses sur leurs prix de vente. Pourtant, compte tenu de la progression de l’emploi, la masse de salaires distribués en zone euro était en hausse de 4,4 % au deuxième trimestre, soit une progression de près de 3 % du pouvoir d’achat des ménages. Sans doute de quoi permettre quelques augmentations de prix ces prochains mois…