Le blog de Patrick Artus

– 0,2% par an : la (dé)croissance de la productivité globale des facteurs en France de 2000 à 2013

Option Finance - 27 janvier 2014 - Patrick Artus

La productivité globale des facteurs est la productivité de l’ensemble capital + travail : c’est le progrès technique, c’est-à-dire la partie de la production (du produit intérieur brut) qui ne vient pas de l’emploi ou du stock de capital, mais des nouveaux produits, des nouveaux processus de production. La croissance de long terme d’un pays ne dépend que de la croissance de la productivité globale des facteurs et de la démographie, c’est-à-dire de la croissance de la population en âge de travailler. Or, quand on mesure la productivité globale des facteurs en France, on trouve qu’elle a reculé depuis le début des années 2000. Ceci implique normalement, avec le vieillissement démographique (la population en âge de travailler va être à peu près constante en France), qu’il est impossible d’espérer une croissance de long terme positive.

D’où vient la stagnation, voire le recul de la productivité globale des facteurs ? Les études disponibles montrent qu’elle aurait trois origines : la faible utilisation de la recherche-développement à des fins de production ; les problèmes d’éducation et de formation professionnelle ; la hausse du poids des secteurs peu sophistiqués (services domestiques, distribution, loisirs, etc.) dans l’économie.