Le blog de Patrick Artus

1,33 : le niveau autour duquel le taux de change dollar/euro oscille

9 septembre 2013 - Patrick Artus - Natixis

Depuis que la crise de la zone euro est devenue beaucoup moins aiguë, le taux de change dollar/euro oscille autour de 1,33. Ceci correspond à une surévaluation réelle de l’euro de l’ordre de 12 % (la parité de pouvoir d’achat est de l’ordre de 1,15). Peut-on comprendre pourquoi l’euro reste surévalué ? Les perspectives de croissance sont nettement plus fortes aux Etats-Unis que dans la zone euro (en 2014, 2,5 % contre 0,5 % environ), la compétitivité coût des Etats-Unis est nettement supérieure à celle de la zone euro, d’autant plus que la production de gaz et de pétrole non conventionnels conduit à des prix de l’énergie nettement plus faibles aux Etats- Unis (correspondant pour l’industrie à un avantage de 16 % en termes de salaire) ; les taux d’intérêt à long terme sont plus faibles en Allemagne et en France qu’aux Etats-Unis.

La seule explication raisonnable du maintien d’un euro surévalué est d’une part la situation des balances courantes : 3 points de PIB de défi cit aux Etats-Unis malgré la réduction d’un tiers du déficit énergétique ; autour de 1 point et demi d’excédent dans la zone euro, surtout grâce au recul de la demande intérieure ; d’autre part, le maintien d’un flux d’achats important (de 2 à 3 points de PIB) d’obligations de la zone euro par les non-résidents.