Le blog de Patrick Artus

4 % : la rentabilité du capital mis en place en France

Option Finance - 04 novembre 2013 - Partrick Artus - Natixis

On regarde souvent le rendement des fonds propres (le ROE) des entreprises ; il s'agit d'une mesure biaisée de la rentabilité des entreprises puisqu'elle dépend de la manière dont elles sont financées : une hausse du levier d'endettement accroît le ROE.

Il faut donc regarder une autre mesure, qui est la rentabilité du capital physique mis en place (le ROACE, la rentabilité du capital avancé). Il s'agit alors du rendement du capital, qu'il soit financé par dette ou en fonds propres ; on le calcule comme le ratio des profits avant paiements d'intérêt et avant dividendes à la valeur du capital net des entreprises.

Quand on fait ce calcul, on trouve une rentabilité du capital mis en oeuvre de 4 % en France, de 8 à 10 % aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne, en Espagne : il n'est pas rentable d'investir en France par rapport aux autres pays. Ceci résulte du cumul de deux handicaps : la faible profitabilité des entreprises françaises par rapport à leur valeur ajoutée, qui découle du fait que les salaires réels augmentent plus vite que la productivité ; la hausse de l'intensité capitalistique (du ratio capital/valeur ajoutée) : les entreprises françaises, par rapport à leurs concurrentes, utilisent beaucoup de capital (machines) peu sophistiqué.