Le blog de Patrick Artus

Attention à l’origine de la liquidité mondiale

Option Finance - 18 avril 2017 - Patrick Artus, Natixis

Depuis le début des années 2000, la liquidité (base monétaire) mondiale a beaucoup augmenté, mais l’origine de sa croissance a varié.

Jusqu’en 2008, elle provient essentiellement de l’accumulation des réserves de change dans les pays émergents et exportateurs de pétrole. De 2008 au début de 2014, cette accumulation se poursuit mais elle s’accompagne en parallèle de création monétaire (liée au Quantitative Easing) dans les pays de l’OCDE. Depuis mi-2014, les réserves de change des pays émergents et des exportateurs de matières premières reculent, mais la base monétaire des pays de l’OCDE continue à croître fortement.

Lorsque l’expansion monétaire est plus forte dans les pays émergents que dans les pays de l’OCDE, leur taux de change par rapport aux pays de l’OCDE est affaibli grâce à la hausse des réserves de change ; lorsqu’au contraire l’expansion monétaire est plus forte dans les pays de l’OCDE, le taux de change des pays émergents est plus fort que ce qu’il aurait été spontanément (cas de la période 2014-2017), et la hausse du prix des actifs financiers moindre qu’auparavant.

Le vrai choc serait maintenant l’arrêt de l’expansion de la base monétaire dans les pays de l’OCDE. Lorsque cet arrêt se produira, la liquidité mondiale se contractera, les prix des actifs reculeront, et les devises des pays émergents se déprécieront par rapport à celles des pays de l’OCDE.