Le blog de Patrick Artus

La capacité de production de l’industrie manufacturière en France : 106 aujourd’hui, comme au début de 1998

Option Finance - 6 octobre 2014 - Patrick Artus - Natixis

Le débat sur les causes de la stagnation de l’activité fait rage en France. Pour certains, c’est la dépression de la demande qui empêche que la croissance soit plus forte, et il faut d’urgence soutenir le pouvoir d’achat ; pour d’autres, c’est la déficience de l’offre qui restreint la production, en raison de l’insuffisance de la profitabilité des entreprises et de la rentabilité du capital.

En ce qui concerne l’industrie manufacturière, les chiffres livrent un message clair : la capacité de production de l’industrie manufacturière française était de 100 au début de 1994 ; de 106 au début de 1998 ; de 117 au début de 2002 ; de 115 à la fin de 2007 ; de 106 en juillet 2014. La capacité de production de l’industrie en France a donc progressé de 2 % par an environ de 1994 à 2002, a stagné de 2002 à 2007, a fortement reculé depuis 2007.

Il s’agit donc bien d’un problème d’offre : les entreprises industrielles françaises ont arrêté de développer leur capital productif au début des années 2000, bien avant la crise et bien avant que la demande intérieure ou extérieure s’affaiblisse. Tant que la capacité de production de l’industrie ne se redresse pas, il est impossible d’obtenir un redressement du commerce extérieur ou de l’emploi qualifié (de l’industrie et des services liés à l’industrie).