Le blog de Patrick Artus

Le nombre de robots industriels en pourcentage de l’emploi manufacturier : 1,02 % en France ; 2,11 % en Allemagne ; 2,46 % en Suède

Option Finance - 22 septembre 2014 - Patrick Artus

On s’intéresse souvent à l’effort d’investissement des entreprises, à la croissance du stock de capital. Le niveau d’investissement des entreprises françaises est depuis 2000 en moyenne de 10 % du PIB, ce qui est supérieur au niveau observé en Allemagne, en Italie, en Suède, inférieur seulement au niveau observé aux États-Unis (12,2 % du PIB). Mais il faut tenir compte non seulement du niveau de l’investissement des entreprises, mais aussi de la qualité de l’investissement, de la sophistication du capital. 

Cette dernière peut être révélée par le nombre de robots industriels en place dans les entreprises. Rapporté à l’emploi industriel, ce nombre est de 1,02 % en France, 2,11 % en Allemagne, 1,37 % en Italie, 1,11 % en Espagne, 2,46 % en Suède, 1,45 % aux États-Unis. La France a donc un capital productif peu sophistiqué, moins robotisé même que celui de l’Espagne. Ceci explique une caractéristique bizarre de l’économie française : malgré la hausse de l’intensité capitalistique (du ratio du capital à la production), les gains de productivité sont faibles (0,7 % par an depuis le début des années 2000). Un capital de faible qualité, même abondant, ne permet pas d’accroître la productivité du travail.