Le blog de Thierry Million

Le blog de Thierry Million

Une déferlante de liquidités

Option Finance - 12 juin 2020

Afin de limiter l’impact de l’effondrement de l’activité provoqué par la pandémie sur les acteurs économiques, les banques centrales ont ouvert au maximum les robinets de liquidités. Les montants, qui se comptent en milliers de milliards, sont 3 à 4 fois supérieurs à ceux injectés lors de la crise financière de 2008. S’y ajoutent les énormes concessions fiscales des gouvernements qui visent à stimuler la demande intérieure et à soutenir des entreprises quasiment à l’arrêt pour nombre d’entre elles.

Or, en parfaite contradiction avec les fondamentaux économiques, les marchés d’actions et ceux des obligations d’entreprises surfent sur cette vague des liquidités. En quelques semaines, ils ont récupéré en grande partie ou en totalité les pertes du mois de mars, le Nasdaq affichant même une performance positive de 10 % depuis le début de l’année.

En effet, les investisseurs n’ont d’autre alternative que de se positionner sur ces actifs à risques et de se laisser porter par ce flux qui les submerge. L’équilibre est possible, tant que les banques centrales promettent de pousser le curseur monétaire toujours plus loin. Cela a été le cas pour la BCE qui a mis 600 milliards d’euros supplémentaires sur la table, à l’occasion de son comité de politique monétaire du mois de juin.

Cependant, les liquidités à coût zéro permettent seulement de retarder une possible insolvabilité des entreprises, voire de certains pays. De ce fait, si la croissance économique tarde à se matérialiser, c’est une déferlante de faillites qu’il faut craindre.