Carnet

Directeur finances et développement

Compagnie Financière Richelieu

Sylvain Fondeur

11/10/2018

Sylvain Fondeur

Changement de cap pour Sylvain Fondeur. Alors qu’il avait jusqu’alors accompli sa jeune carrière dans l’audit et le conseil, ce trentenaire (35 ans) vient d’être nommé directeur finance et développement de la banque d’affaires Compagnie Financière Richelieu (ex-KBL Richelieu). Titulaire d’un Master de finance de l’ESC Reims, il a débuté, en 2007, comme auditeur au sein du pôle de gestion d’actifs de PwC Luxembourg. Une expérience qui s’est révélée formatrice. «J’ai démarré au moment de la crise financière qui a fait renaître un regain d’intérêt pour l’audit de la part des investisseurs, confie Sylvain Fondeur. Ces derniers attendaient les états financiers des fonds alternatifs dans lesquels ils avaient investi pour engager des actions en justice envers les gestionnaires d’actifs.»

Trois ans plus tard, il intègre le bureau parisien de PwC où il devient progressivement senior manager transactions services, spécialisé dans les opérations de M&A dans le secteur des services financiers. «J’étais conseil en fusions et acquisitions pour le compte d’établissements financiers tels que BNP Paribas, la Société Générale…, indique Sylvain Fondeur. J’ai ainsi pu collaborer à environ 70 deals impliquant des filiales ou des succursales en Asie, en Afrique et en Europe de l’Est, notamment le rapprochement d’Amundi et de Pioneer Investments et la cession des activités asiatiques de Société Générale Private Banking par exemple.»

En juin dernier, un de ses nouveaux clients, la SGBL (Société Générale de Banque du Liban), lui demande de collaborer au lancement d’un grand projet de transformation du groupe nouvellement créé en France et à Monaco. A l’issue de cette mission, les dirigeants de la banque privée lui proposent de les rejoindre à la Compagnie Financière Richelieu et de les aider au développement international de ce groupe. Il accède ainsi à son premier poste de directeur financier. «C’est une ascension assez rapide, reconnaît Sylvain Fondeur. Mais l’avantage d’une petite structure comme la Compagnie Financière Richelieu est qu’elle me permet de piloter la gestion financière de A à Z.» Sa feuille de route est notamment constituée de la refonte du pilotage financier, la mise en place d’un dispositif de gestion actif-passif (ALM), la recherche de partenariat différenciants.