Carrières

Direction financière

Entretiens d’embauche : les soft skills au centre de l’attention

Option Finance - 4 février 2019 - Anne del Pozo

Recrutement

Entretiens d’embauche : les soft skills au centre de l’attention

Les recrutements ne relèvent pas d’une science exacte : des candidats peuvent être compétents sur le plan technique sans parvenir à s’intégrer au sein des équipes. Pour limiter le risque d’erreurs, certaines entreprises commencent à faire évoluer leurs processus d’embauche, en accordant une importance croissante aux qualités comportementales des candidats.

Jean Philippe Fraix, contrôleur financier international, Groupe Atlantic
Groupe Atlantic

Afin de compléter ses équipes en charge du contrôle financier, Groupe Atlantic (1,66 milliard d’euros de chiffre d’affaires) a procédé, il y a plusieurs mois, au recrutement d’un collaborateur. En termes de compétences financières, ce dernier présentait toutes les qualités requises pour le poste. Et pourtant… «En dépit de son expertise métier, nous avons donc dû nous en séparer, témoigne Jean-Philippe Fraix, contrôleur financier international au sein de l’entreprise spécialisée dans le confort thermique et co-président de la région Bretagne-Pays de la Loire de l’Association française des directeurs financiers et de contrôle de gestion (DFCG). Dans le cadre de nos process de reportings financiers ou de construction budgétaire, nous réalisons régulièrement des consolidations entre nos différentes entités selon un planning précis. Afin de respecter les délais que nous nous fixons, le partage d’informations et l’entraide dans et entre les différentes équipes sont essentiels. Or cette personne n’est pas parvenue à s’intégrer au reste de son équipe.» Un échec lié à une personnalité trop individualiste.

Peu de déceptions liées aux hard skills

La direction financière du Groupe Atlantic est loin d’être la seule à avoir été confrontée à ce scénario. Selon une étude de Robert Half publiée fin 2018, 76 % des 305 directeurs généraux et des 200 directeurs financiers français interrogés admettaient avoir déjà embauché un collaborateur qui ne s’intégrait pas à l’équipe. Parmi les principaux défauts observés figurent ainsi le manque...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner