Carrières

Carrières & management

Les métiers de la direction financière qui ne connaissent pas la crise

Option Finance - 12 octobre 2020 - Anne del Pozo

Directions financières, Carrières

Alors que de nombreux projets de recrutement ont été suspendus, voire annulés, depuis le début de la crise, plusieurs métiers de la fonction finance restent très recherchés. Soucieuses de sécuriser leur structure financière, les entreprises ciblent tout particulièrement des profils spécialisés dans la gestion de trésorerie, la comptabilité et le credit management.

Les temps sont particulièrement difficiles pour les salariés qui envisageaient de changer de poste. Selon Michael Page, la moitié seulement de ses clients qui prévoyaient de recruter en 2020 ont décidé de maintenir leurs recrutements, tandis qu’un quart d’entre eux attendent de bénéficier de plus de visibilité sur la conjoncture économique avant de relancer leurs projets RH. Pour les professionnels de la direction financière, les perspectives s’annoncent cependant moins moroses. Dans son étude de rémunérations 2021 publiée le mois dernier, le cabinet avance en effet que la fonction finance figure parmi celles qui, l’année prochaine, continueront d’embaucher. Ainsi, près d’un quart au moins des projets de recrutement en «comptabilité & finance» seraient maintenus.

Des fiches de poste adaptées

Durement affectés par la crise, de nombreux groupes ont, il est vrai, besoin de renforcer leur expertise financière afin de rebondir le plus rapidement possible. «Leurs préoccupations actuelles s’articulent essentiellement autour de l’optimisation du besoin en fonds de roulement (BFR), du pilotage du cash et de la gestion du crédit», informe Ludovic Bessière, business director France et Benelux de Hays. Dans ce contexte, les trésoriers, credit managers, comptables clients ou encore contrôleurs de gestion ont le vent en poupe. «Les demandes des entreprises sur ces métiers sont plus importantes qu’avant la crise et se font au détriment d’autres fonctions liées à la fiscalité ou à la comptabilité fournisseur», ajoute Ludovic Bessière. «Nous constatons également, sur les profils recherchés, une évolution des attentes en termes de compétences métiers et humaines.»

Identifiez-vous pour lire la suite de cet article

Pour lire ce contenu gratuit, connectez-vous à votre compte.

Vous avez déjà un compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

À lire aussi

Les directions financières dans la crise

Armor-Lux résiste à la tempête

Les directions financières dans la crise

Servair cherche à maintenir le cap

Les directions financières dans la crise

Eiffage en route pour la relance