Zoom sur les DAF

Stratégie

Une direction financière à la loupe… DBV Technologies

Option Finance - 9 janvier 2017 - Guillaume Clément

DBV Technologies, Directions financières, Stratégie

Une direction financière à la loupe… DBV Technologies

La direction financière de DBV Technologies s’est profondément transformée depuis que la biotech s’est introduite il y a environ deux ans sur le Nasdaq. Afin de répondre aux exigences des régulateurs boursiers français et américain, l’entreprise a multiplié par sept et demi les effectifs de la fonction finance. Elle a en outre commencé à déployer un système d’information et des processus de nature à optimiser le pilotage du cash.

La transformation est saisissante. Avant de s’introduire sur le Nasdaq en octobre 2014, la biotech DBV Technologies, déjà cotée depuis 2012 sur Euronext, comptait quatre salariés au sein de sa direction financière. Aujourd’hui, ces équipes représentent… une trentaine de collaborateurs ! «Ces recrutements s’inscrivent pleinement dans notre stratégie de développement, indique David Schilansky, directeur général délégué, notamment en charge des finances de la société, en pertes et qui ne dégage pas encore de revenus significatifs. La commercialisation de nos premiers patchs anti-allergies, prévue en 2019, devrait en effet nous faire passer en quelques années du statut de PME française à celui de groupe international générant plus de 1 milliard de dollars de chiffre d’affaires.» Pour accompagner cette croissance, il était donc nécessaire pour l’entreprise de structurer en amont une direction financière capable de gérer à la fois d’importants flux financiers et les relations avec un actionnariat diversifié (fonds américains spécialisés dans la santé, Bpifrance, particuliers, etc.), ainsi que de répondre aux exigences des régulateurs français et américains, par exemple en matière de reporting et de contrôle interne.

Douze départements

A ce titre, David Schilansky est passé de la supervision d’un directeur financier adjoint, d’un comptable et d’un contrôleur de gestion à celle de… douze départements ! Certes, certains d’entre eux (affaires juridiques, développement commercial et partenariats,...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner