Dossier partenaire AXA IM

Investissement responsable, par AXA IM

Doit-on se limiter aux entreprises les plus vertueuses?

Option Finance - 28 mai 2021 - Proposé par AXA IM

Instinctivement, nous sommes tentés de penser qu’un investisseur responsable refusera catégoriquement d’investir dans des entreprises qui polluent, qui sont trop consommatrices de ressources naturelles ou qui ne sont pas à la page en termes de respect de la diversité. En réalité, il convient de nuancer le propos et de chercher à identifier quels sont les « bons élèves en devenir » en complément des entreprises qui, de longue date, ont adopté un modèle économique et des pratiques durables pour la planète.

Investir dans les entreprises aux ambitions vertueuses

L’investissement dans une entreprise qui affiche un faible score ESG aujourd’hui ne devrait pas forcement s’avérer rédhibitoire. Si la société démontre une santé financière solide et un programme de transition « Brown to Green » viable, qu’elle est accompagnée d’équipes dirigeantes impliquées qui se donnent les moyens d’atteindre leurs objectifs, le sujet mérite d’être étudié sérieusement. A ce titre, nous pensons que de nombreuses opportunités d’investissement peuvent être dénichées chez les acteurs qui agissent pour la transition, soit la mutation de leur modèle économique actuel vers un modèle plus soutenable et respectueux de l’environnement.

Cette approche s’est révélée profitable dans le temps. Fidèle à nos convictions, nous pensons que dans la durée, la performance boursière d'une société va suivre sa performance économique. Aussi, depuis le premier mandat d’investissement responsable d’AXA IM en 1998, nous avons accompagné de nombreuses sociétés dans leur développement mais aussi vers la transition. Voici quelques exemples inspirants.

  • Neste. La société finlandaise était à l'origine un raffineur pétrolier. Très tôt, les équipes dirigeantes – que nous avions rencontrées – avaient compris que ce ne serait pas viable à long terme. Neste a ainsi repensé son modèle économique et a su transformer son outil de production pour devenir aujourd’hui le leader mondial du bio carburant avec plus de 50 % de parts de marché.
  • Ørsted. Le producteur d’électricité offshore danois s'est fixé pour objectif ambitieux d'atteindre la neutralité carbone d'ici 2025 en passant d'un système de production d'électricité fossile vers un système de production d'énergie renouvelable. En 2018, Ørsted a d’ailleurs ouvert le plus grand parc éolien offshore du monde, situé en Angleterre.
  • Iberdrola. Le fournisseur d’énergie verte espagnol est également passé par une grande mutation au cours des 20 dernières années et continue d’augmenter son portefeuille d’énergies propres. Sa transition n’est pas terminée mais Iberdrola peut se targuer d’avoir significativement réduit ses émissions de CO2 pour devenir l’une des références européennes dans la contribution à la lutte contre le changement climatique.

> Lire la suite sur le site d'AXA IM