Epargne salariale

Parole d’expert

CIC Epargne Salariale, pour une épargne salariale évolutive de proximité

Option Finance - 25 mars 2019 - Anne del Pozo

Alors que la loi Pacte devrait contribuer à démocratiser l’accès à l’épargne salariale et retraite, CIC Epargne Salariale poursuit ses efforts pour la rendre accessible et compréhensible par tous mais aussi pour l’adapter aux projets et appétences aux risques des épargnants. Une démarche d’autant plus importante que l’épargne salariale répond à de véritables enjeux sociétaux, comme l’accès à la propriété et la préparation de la retraite.

Rémi Boeglin, directeur général, CIC Epargne Salariale
CIC Epargne Salariale

Attendue depuis des années, la suppression du forfait social sur la participation, l’intéressement et l’abondement employeur pour les entreprises de moins de 50 salariés et sur l’intéressement pour les entreprises de moins de 250 salariés lève un frein à l’accès à l’épargne salariale pour tous. Une suppression initialement prévue dans la future loi Pacte mais finalement déjà intégrée dans la loi de financement de la sécurité sociale de 2019 et applicable depuis le 1er janvier 2019. «La suppression du forfait social est une belle opportunité pour ces entreprises de se lancer dans l’épargne salariale, estime Rémi Boeglin, directeur général de CIC Epargne Salariale. D’autant que seules 12 % des entreprises de moins de 10 salariés sont à ce jour équipées. Pour autant, cette suppression ne suffira pas à elle seule à démocratiser l’épargne salariale auprès des TPE, professionnels, artisans et professions libérales. Tout l’enjeu, désormais, consiste à simplifier la souscription à l’épargne salariale pour ces entreprises et d’en alléger les démarches administratives. Un processus dans lequel nous avons un rôle important à jouer.»

CIC Epargne Salariale s’engage d’autant plus fortement sur ce marché que, parmi les 93 000 entreprises qui lui ont confié leur épargne salariale, 90 % ont moins de 50 salariés. «Nous avons donc un vrai savoir-faire en matière d’épargne salariale pour ces entreprises, que nous allons encore renforcer pour mieux les accompagner», ajoute Rémi Boeglin. A cet effet, CIC Epargne Salariale, qui s’appuie déjà sur son réseau de 4 500 agences réparties sur l’ensemble du territoire, a complété son dispositif en nouant des partenariats avec des cabinets d’expertise comptable et des conseillers en gestion de patrimoine indépendants (CGPI). Parallèlement, CIC Epargne Salariale propose un certain nombre de solutions digitales pour mieux guider les épargnants dans leurs choix et la compréhension des dispositifs d’épargne salariale et retraite, comme une plateforme d’e-learning, un robo-advisor, ainsi qu’un un nouveau site internet centré sur les besoins et les usages de ses épargnants et de ses entreprises.

Gestion pilotée : une aide complémentaire pour les épargnants

D’autre part, dans le cadre du PERCO et élargi aux autres dispositifs d’épargne retraite dans le cadre du projet de loi Pacte, il est également prévu qu’en l’absence de choix d’investissements de l’épargnant de son épargne salariale, ses fonds seraient automatiquement placés, en partie ou en totalité, sur la gestion pilotée par grille d’allocation de son PERCO. Celle-ci permet de répartir l’investissement entre des actions, des obligations et du monétaire en fonction de l’âge de l’épargnant et de sa sensibilité au risque (il peut opter pour trois grilles : prudente, équilibrée et dynamique). Au fur et à mesure qu’il se rapproche de la retraite, la courbe de répartition des fonds s’inverse pour devenir moins risquée (on parle alors de désensibilisation de l’épargne). «C’est une très bonne mesure du projet de loi Pacte, car c’est un frein en moins pour les épargnants qui ne savent pas comment répartir leur épargne sur les différents fonds proposés, estime Rémi Boeglin. La gestion pilotée se base sur des statistiques intégrant un grand nombre de scénarios de marché et une gestion du risque particulièrement précise.»

Une offre adaptée à tous les projets

Au-delà de ces différents accompagnements, CIC Epargne Salariale, qui entend répondre à l’ensemble des besoins des salariés, propose une offre complète, diversifiée et en évolution permanente. C’est notamment le cas avec Avance Epargne Salariale lancée il y a bientôt 10 ans. Cette offre de crédit proposée en partenariat avec la banque en ligne Monabanq1 a la particularité d’être in fine. Elle permet d’emprunter jusqu’à 80 % du montant de l’épargne salariale bloquée sur un PEE, à un taux attractif, pendant cinq ans. Le remboursement est garanti par le nantissement de l’épargne salariale et le capital n’est remboursé qu’au terme du crédit ou en cas de déblocage anticipé du PEE. Seuls les intérêts sont payés pendant la durée du prêt. «Elle permet donc aux épargnants de placer plus sereinement leur intéressement ou leur participation sur un PEE, sans se soucier d’un éventuel besoin d’argent avant les cinq ans de blocage, que cela corresponde à l’un des neuf cas de déblocages anticipés ou non», souligne Rémi Boeglin.

Un choix de fonds adapté aux différents profils et projets des épargnants

Pour être en mesure de répondre aux besoins de chaque épargnant, CIC Epargne Salariale leur propose également d’investir leur PEE ou leur PERCO dans des fonds communs de placement d’entreprise (FCPE) adaptés à tous les profils d’investisseurs. Aujourd’hui, beaucoup d’épargnants continuent par défaut à investir sur des fonds monétaires, certes peu risqués mais servant encore durablement des rendements légèrement négatifs. Cet investissement reste pertinent dans la mesure où le salarié en a besoin à très court terme. En revanche, il se justifie moins dans le cadre d’une épargne créée pour un projet à moyen terme ou pour la préparation de la retraite. «Mieux vaut alors opter pour des fonds diversifiés aux performances plus dynamiques sur le long terme, offrant des perspectives de fructification de l’épargne, précise Rémi Boeglin. Dans le cadre de cette démarche, CIC Epargne Salariale propose différents fonds adaptés au niveau de risque que l’épargnant est prêt à consentir, et qui offrent sur moyen/long terme, en règle générale, des performances plus élevées.»

Le fonds «CM-CIC Stratégie Flexigestion Patrimoine» bénéficie d’une gestion experte, active et réactive. Elle intègre une partie flexible permettant d’investir jusqu’à 70 % en actions, en fonction des opportunités du marché, tout en ayant un niveau de risque limité. Le fonds «CM-CIC Perspective Certitude» est un fonds relativement prudent. Il bénéficie d’une garantie partielle de plus de 90 % du capital investi, cette garantie évolue à la hausse lorsque la performance du fonds augmente. Une protection partielle qui est révisable uniquement à la hausse, et ne peut pas baisser.

1. Monabanq et CIC Epargne Salariale sont des filiales du Crédit Mutuel Alliance Fédérale.

Questions à… Rémi Boeglin, directeur général, CIC Epargne Salariale

Rémi Boeglin est directeur général de CIC Epargne Salariale. Il se fixe notamment pour objectif de démocratiser l’épargne salariale et retraite et la rendre plus compréhensible, aussi bien auprès des épargnants et des entreprises que de ses réseaux bancaires.

Comment CIC Epargne Salariale accompagne les épargnants ?

Nous avons pour vocation d’accompagner les salariés dans leurs choix d’investissements, pour qu’ils soient les plus judicieux et performants possibles en fonction de leurs projets de vie. Une démarche d’autant plus importante à mener aujourd’hui, alors que la loi Pacte devrait démocratiser l’accès à l’épargne salariale et retraite. A cet effet, notre réseau de conseillers en agences et de partenaires continue de gérer les contacts directs avec les entreprises, les DRH et les épargnants. Au-delà de leur proximité physique, ils sont également en mesure d’être particulièrement réactifs en répondant aux questions par téléphone, mail ou chat. Nous continuons par ailleurs à simplifier notre discours et notre approche de l’épargne salariale pour que chacun l’appréhende au mieux. Nous nous attachons notamment à utiliser un vocabulaire plus accessible dans chacune de nos communications et à expliquer aux épargnants, via des articles courts, des vidéos et des quizz, comment fonctionne l’épargne salariale et pourquoi elle leur est utile.

CIC Epargne Salariale déploie également de nouveaux outils digitaux ?

Nous venons en effet de refondre notre site internet. Il est désormais «responsive». Autrement dit, il s’adapte à tous les terminaux : ordinateur, smartphone et tablette, ce qui permet aux épargnants d’accéder à leur épargne salariale et de réaliser l’ensemble des opérations dès qu’ils le souhaitent. Dès ce printemps, nous proposerons également notre plateforme d’e-learning pour que les salariés puissent se former sur le fonctionnement de l’épargne salariale et mieux en comprendre les principes et spécificités. Nous allons également proposer un robo-advisor qui, en fonction du profil de l’épargnant (âge, projets, sensibilité aux risques, etc.), lui délivrera des conseils personnalisés en allocation d’actifs. Ce robo-advisor sera également en mesure de proposer des réallocations automatiques d’actifs. Le salarié pourra ainsi faire vivre son épargne salariale en fonction de l’évolution de sa propre appétence au risque et de ses projets de vie. Nous entendons, au travers de tous ces dispositifs, accompagner nos épargnants dans leurs choix d’investissements et leur éviter de réaliser des placements par défaut, qui ne sont pas toujours les mieux adaptés à leur profil.