Epargne salariale

Expertise

Gras Savoye conseille et accompagne les entreprises en toute indépendance

Les rencontres d'option finance - 17 mars 2014 - Carole Leclercq

Afin d’aider les entreprises à optimiser leur dispositif d’épargne retraite et d’accroître sa qualité de service, Gras Savoye leur apporte son expertise de conseil et d’accompagnement. Le pôle épargne retraite de ce courtier d’assurances intervient en toute indépendance tout au long du processus, selon les besoins des entreprises et quelle que soit leur taille.

Arthur Say, directeur épargne retraite, Gras Savoye
Arthur Say

«Chercheur de solutions et architecte en épargne retraite.» C’est en ces termes qu’Arthur Say, directeur épargne retraite de Gras Savoye, définit l’expertise de conseil et d’accompagnement que le premier courtier d’assurances en France met au service des entreprises de toute taille pour les aider à construire ou optimiser leur dispositif d’épargne retraite. «Chez Gras Savoye, nous appréhendons l’épargne retraite dans sa globalité, élément majeur du package de la rémunération et de la rétention des talents dans l’entreprise», précise Arthur Say. «Nous sommes donc en mesure de conseiller et d’accompagner les entreprises qui nous sollicitent tant sur les dispositifs à caractère assurantiel, comme les retraites sur complémentaires à prestations définies, les retraites sur complémentaires à cotisations définies ou les indemnités de départ, que sur les dispositifs d’épargne salariale que sont le PEE, le PERCO, la réserve spéciale de participation ou les accords d’intéressement.»

Une expertise indépendante reconnue

L’expérience de Gras Savoye et sa renommée sur le marché de l’épargne retraite lui permettent d’apporter la même qualité de prestation à des clients dont les besoins varient de manière très significative, qu’il s’agisse de grandes entreprises, de PME-PMI ou de professions libérales, en France ou à l’international. L’ensemble des moyens humains, techniques et organisationnels de Gras Savoye, sa connaissance des marchés de l’assurance et de la réassurance lui permettent également d’offrir à l’ensemble de ses clients une palette de services particulièrement importante à des coûts les plus étudiés afin de répondre à leurs attentes et besoins. «Notre renommée sur le marché de l’assurance et de l’épargne retraite favorise la négociation des meilleures conditions pour nos clients», résume Arthur Say.

Et ce, en totale indépendance. «Gras Savoye n’intervient qu’en tant que conseil, souligne Arthur Say. N’ayant pas de société de gestion d’actifs au sein de notre groupe, nous réalisons des appels d’offres en toute indépendance.» Les entreprises sollicitant les conseils de Gras Savoye peuvent compter sur une connaissance approfondie du marché de l’épargne salariale acquise non seulement lors des visites et audits de sociétés de gestion mais également lors de l’audit des plans d’épargne existants au sein des entreprises. La participation du pôle épargne retraite de Gras Savoye à de nombreux conseils de surveillance lui confère également une bonne connaissance des attentes des partenaires sociaux et des salariés.

Aider les entreprises à identifier leurs besoins

Les raisons qui motivent les entreprises pour solliciter un conseil en matière d’épargne retraite sont très variées mais dépendent souvent du profil de l’entreprise. «Pour les PME/TPE, l’objectif est surtout de répondre à une problématique de rémunération, d’optimisation des leviers fiscaux, ou une problématique patrimoniale, explique Arthur Say. Les grands comptes nous sollicitent souvent, pour leur part, pour les aider à rationaliser et améliorer un dispositif déjà existant, mettre en place une politique de fidélisation des salariés et/ou favoriser le dialogue avec les partenaires sociaux.» Afin d’identifier ces besoins spécifiques, les équipes de Gras Savoye vont donc, dans un premier temps, auditer les dispositifs existants.

«C’est une étape primordiale et indispensable qui passe par un entretien avec les dirigeants décideurs de l’entreprise afin de comprendre le contexte, les objectifs de l’entreprise et les moyens mis à disposition», explique Arthur Say. Des études actuarielles peuvent ensuite être réalisées. «Ces études permettent par exemple de déterminer le choix optimum entre le coût de l’abondement à la charge de l’entreprise et l’attractivité de l’abondement pour le salarié afin de l’encourager à verser ses avoirs dans le PEE ou le PERCO, explique Arthur Say. Cela peut également être l’occasion d’aider les entreprises à aménager leur accord compte épargne-temps en permettant que les sommes soient versées sur un dispositif d’épargne salariale.»

Une équipe expérimentée pour conduire les appels d’offres

Une fois ces besoins identifiés, les équipes de Gras Savoye vont faire des propositions de présélection de quatre ou cinq sociétés d’épargne salariale en fonction des préférences de l’entreprise. «Le choix de la société d’épargne salariale est fondamental, souligne Arthur Say. Nos équipes étudient donc en détail la solidité financière des sociétés de gestion, la gestion administrative du teneur de compte et les frais y afférant, la qualité du reporting adressé à l’entreprise et aux salariés, celle de la politique de communication. Nous analysons également les supports financiers proposés, leurs performances financières et les frais de gestion.» Une fois l’appel d’offres terminé, Gras Savoye peut intervenir, à la demande de l’entreprise, pour la mise en place et le suivi du dispositif.

Le pôle épargne retraite de Gras Savoye s’appuie, tout au long de ces différentes étapes de conseil et d’accompagnement, sur une équipe de collaborateurs seniors qui ont tous une expérience passée soit dans l’actuariat, soit dans la gestion d’actifs. «Nos équipes bénéficient d’une forte expertise pour identifier et analyser les besoins des entreprises mais également pour challenger les sociétés de gestion lors de la rédaction du cahier des charges des appels d’offres et pour sélectionner les gérants sur des critères objectifs», souligne Arthur Say.

Questions à... Arthur Say, Gras Savoye

Arthur Say, directeur épargne retraite, Gras Savoye
Arthur Say

Arthur Say est en charge, depuis 2006, de l’activité commerciale et technique de l’épargne salariale et de la retraite par capitalisation pour Gras Savoye. Une fonction complétée depuis 2013 par la responsabilité en France de l’activité retraite internationale pour les expatriés. Arthur Say a rejoint le groupe en 1999 en tant que sous-directeur pour animer l’activité épargne retraite et avantages sociaux des grandes entreprises. Avec sept années d’expérience dans le domaine de l’épargne salariale, Arthur Say a notamment développé l’activité grands comptes de Paribas en 1992 en épargne salariale et en gestion d’actifs, avant de rejoindre, en 1996, Cardif (BNP ERE) pour développer l’activité commerciale des grands comptes en matière de retraite par capitalisation.

Quel peut être le rôle de Gras Savoye une fois un appel d’offres finalisé ?

Nous accompagnons, à la demande de l’entreprise, la mise en place et le suivi du dispositif d’épargne retraite. Nos équipes peuvent ainsi être aux côtés de l’entreprise pour la présentation du nouveau projet et la négociation avec les partenaires sociaux ou membres du conseil de surveillance qui devront acter du changement éventuel de gestionnaire. Nous pouvons également réaliser une veille juridique et fiscale, et/ou participer au comité de suivi annuel. Nous pouvons à ce titre proposer une analyse de la performance couple rendement/risque avec d’autres fonds pour le comité de suivi.

Quels conseils prodiguez-vous actuellement en matière d’offre financière ?

L’épargne des salariés est encore majoritairement placée sur des produits monétaires dont les rendements après inflation sont désormais souvent nuls, voire négatifs. Nous essayons donc d’inciter les entreprises à élargir le choix de supports financiers sur des solutions offrant un supplément de rendement mais dans un budget de risque encadré. Nous orientons leur réflexion vers des produits garantis en capital et/ou sur des fonds patrimoniaux flexibles qui permettent de participer aux hausses de marché tout en amortissant les phases de baisse. Lors de nos appels d’offres, nous pouvons également encourager les sociétés d’épargne salariale à adapter leur offre d’options de gestion à un contexte de marché devenu plus volatil. Nous leur faisons part également des nouvelles attentes des salariés, en matière de reporting par exemple. Lorsque les comptes bancaires et les comptes épargne sont domiciliés dans un même établissement, les salariés désirent souvent bénéficier d’un reporting unique et exhaustif afin d’avoir une vision globale de leur épargne.