Gestion d'actifs

Bertrand Alfandari, responsable du développement ETF chez BNP Paribas Asset Management

«Les ETF(1) sur indices responsables : un investissement résilient dans le contexte de marché actuel»

Guide de la gestion d'actifs - édition 2020 - 7 Mai 2020

Malgré la crise inédite que traversent actuellement les marchés financiers, certains ETF dits responsables se distinguent depuis le début de l’année, tant en termes de collecte nette que de performances. Comment expliquer cette résilience ? Eléments de réponse avec Bertrand Alfandari, responsable du développement ETF chez BNP Paribas Asset Management.

Comment se porte le marché des ETF responsables en Europe ?

Les ETF qui répliquent des indices ISR(2) et ceux qui sont investis sur une thématique ESG(3) (bas carbone, économie circulaire, etc.) ne représentent que 4 % des encours totaux d’ETF en Europe. Néanmoins, la dynamique de collecte sur ces produits est très soutenue, puisqu’ils ont représenté 15 % à 20 % de l’ensemble de la collecte nette sur les ETF l’an passé. Chez BNP Paribas AM, la part de la collecte nette s’orientant vers ces solutions d’investissement responsable est supérieure à 40 % depuis 2018. Cette dynamique de collecte s’est même amplifiée dans le contexte de crise sans précédent que nous traversons actuellement, marqué par une forte volatilité des marchés. Les ETF sur les indices ESG constituent en effet l’un des rares univers où la collecte nette est restée positive au premier trimestre 2020, à hauteur de plus de 6 milliards d’euros, soit trois fois plus que l’an dernier sur la même période(4).

Comment expliquer cette dynamique ?

Au-delà du virage progressif que prennent les investisseurs vers des placements plus éthiques, nous observons que la performance sur le long terme peut aussi être un critère de choix.

En ce qui concerne BNP Paribas AM, cinq des six indices actions MSCI SRI S-Series 5 % Capped que nous répliquons surperforment notablement les indices classiques équivalents sur courtes et longues périodes (seul l’indice sur les pays émergents fait exception à la règle). La grande majorité des indices actions a subi la baisse des marchés en mars 2020 mais dans une moindre mesure pour ces indices ISR qui, d’une manière générale, surperforment les indices «classiques» pondérés par la capitalisation boursière et n’intégrant pas de critères ESG. Ces indices ISR sont en outre légèrement moins volatils que les indices traditionnels.

Ainsi, en ce qui concerne l’indice MSCI Europe SRI S-Series 5 % Capped, la surperformance par rapport à l’indice MSCI Europe NTR ressort à 3,54 % pour le premier trimestre 2020, à 7,18 % sur un an et à 9,54 % sur trois ans. Le constat est similaire pour la plupart de nos ETF indexés sur des indices thématiques ESG. Ainsi, l’indice Low Carbon 100 Europe NTR que notre ETF réplique affiche une surperformance par rapport à l’indice MSCI Europe NTR de 1,83 % au premier trimestre 2020, de 2,9 % sur un an et de 8,05 % sur trois ans.

D’où vient cette résilience ?

Tout d’abord, rappelons que BNP Paribas AM travaille avec des fournisseurs d’indices qui construisent des méthodologies solides en matière d’ISR ou d’ESG. Cela consiste à exclure les énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz naturel) et un certain nombre d’activités de plus en plus écartées par les investisseurs, à l’instar de l’armement, du tabac, de l’industrie des jeux ou encore des OGM. Ces exclusions permettent aux indices responsables de se comporter différemment des indices traditionnels, davantage corrélés au secteur de l’industrie pétrolière, et d’être légèrement moins volatils.

Ensuite, la méthodologie «best in class», qui consiste à sélectionner les meilleures sociétés à la fois sur des critères financiers et sur des critères extra-financiers, peut avoir un impact positif sur la volatilité et sur la performance de l’indice. Cette approche a également pour conséquence de faire apparaître des biais en termes de secteurs ou de pays, qui peuvent eux aussi jouer en faveur des indices ISR. Si nous reprenons la comparaison entre les indices MSCI Europe SRI S-Series 5 % Capped et MSCI Europe NTR, on observe que les filtres ISR entraînent une forte sous-pondération de l’énergie, secteur particulièrement volatil qui a beaucoup souffert au premier trimestre 2020, en raison de la baisse des prix du pétrole. En parallèle, cet indice ISR est surpondéré sur l’Allemagne qui, grâce à un système de santé considéré comme robuste, résiste pour le moment mieux à la crise sanitaire. 

Dernier élément, plus spécifique à BNP Paribas AM : dans les indices MSCI que nous répliquons, le poids de chaque valeur est limité à 5 %, ce qui réduit le risque spécifique et donc la volatilité globale de l’indice.

Pour résumer, les ETF répliquant des indices ESG ou ISR permettent d’élaborer une véritable stratégie d’investissement responsable sur le long terme et à moindres frais. 

1. ETF : Exchange Traded Fund, fonds listé en continu.

2. ISR : investissement socialement responsable.

3. ESG : environnement, social et gouvernance.

4. Source : Bloomberg et BNPP AM au 31/03/2020.

Les performances passées ne préjugent pas des performances à venir.

Les investissements réalisés dans les fonds sont soumis aux fluctuations du marché et aux risques inhérents aux investissements en valeurs mobilières. La valeur des investissements et les revenus qu’ils génèrent peuvent enregistrer des hausses comme des baisses et il se peut que les investisseurs ne récupèrent pas l’intégralité de leur placement. Les fonds décrits présentent un risque de perte en capital.