Les 50 sociétés de gestion qui comptent

Asset management

Les championnes de l'année

7 mai 2020 - Funds Magazine

Etablie en fonction des chiffres au 31 décembre 2019 communiqués par les asset managers, la sélection 2020 reflète bien la diversité du secteur mais aussi ses difficultés. Une trentaine de sociétés de gestion présentes dans la sélection 2020 seulement ont enregistré une collecte positive. Funds a choisi de mettre en avant six acteurs : une société de gestion étrangère, BNY Mellon IM, qui affiche dix années consécutives de collecte positive sur le marché français et cinq boutiques indépendantes, de tailles diverses, Comgest en passe de ravir à Carmignac la place de première boutique indépendante, Tikehau Capital qui poursuit la diversification de son offre, Eleva Capital qui a doublé ses encours en deux ans, mais aussi Twenty First Capital qui a fait le choix de l’international pour se développer ou VarenneCapital Partners qui confirme son succès auprès des CGP.

Sociétés de gestion : la sélection 2020 de Funds Magazine et Option Finance

En gras : les sociétés nouvelles dans le classement

> Les championnes

BNY Mellon; Comgest; Eleva Capital; Tikehau Capital; Twenty First Capital; Varenne Capital Partners

> Les incontournables

Acofi Gestion; Allianz Global Investors; Amundi; Amilton AM; Amiral Gestion; Amundi; Aviva Investors France; Axa IM; Axiom AI; BFT IM; Blackrock; BNPP AM; Candriam; Carmignac; CPR AM; Crédit Mutuel Asset Management; DNCA Finance; Dorval AM; DWS; Ecofi Investissements; Edram; Eiffel Investment Group; Eres Gestion; Federal Finance Gestion; Fidelity International; Financière Arbevel; Generali Investments; Groupama AM; Invesco Asset Management; JP Morgan Asset Management; La Financière de l'Echiquier; La Française AM; Lazard Frères Gestion; Lombard Odier Investment Managers; Lyxor Asset Management; M&G Investments; Malakoff Humanis Gestion d'Actifs; Mirova; Morgan Stanley IM; Muzinich & Co; Natixis IM; Neuberger Berman; NN Investment Parteners; Oddo BHF AM; OFI AM; Ossiam; Ostrum Asset Management; Palatine AM; Pictet AM; Rivage Investment; Robeco; Rothschild & Co Asset Management Europe; Schelcher Prince Gestion; Schroders; SCOR IP; Swiss Life Asset Management; Sycomore; UBP Asset Management

BNY Mellon IM - Anne-Laure Frischlander-Jacobson, directeur général France

BNY Mellon Investment Management

Une décennie de collecte en France

L’année passée, BNY Mellon IM a fêté ses dix ans de présence en France, dix années de collecte positive, ce qui confirme le bon accueil des investisseurs, tant institutionnels que particuliers, réservé à cette société de gestion américaine structurée sur le modèle multiboutique. BNY Mellon IM met ainsi en avant la solidité de son groupe alliée à l’expertise spécialisée de ses huit sociétés d’investissement, qui proposent des solutions pour les principales classes d’actifs. Le gestionnaire a mis à profit l’allongement du calendrier du Brexit pour se préparer à cet événement. Son entité luxembourgeoise a obtenu les autorisations réglementaires pour poursuivre les relations commerciales au sein de l’Union Européenne, et les activités de gestion sont maintenant consolidées dans une structure unique au Luxembourg. BNY Mellon IM ambitionne de dépasser un encours de 7 milliards d’euros en France dans les années à venir.

l Encours en France : 6,27 Md$           l Collecte nette : 595 M$          l Part de la clientèle intermédiée : 55 %

Comgest - Arnaud Cosserat, président

Comgest

Des ambitions activistes 

Comgest a encore connu en 2019 de solides performances, notamment grâce à sa gamme européenne : Renaissance Europe a clôturé l’année avec une hausse de 33,6 % par rapport à 2018 et Comgest Growth Europe Smaller Companies a, quant à lui, enregistré une performance de 38,3 % sur l’année. Le dynamisme était aussi au rendez-vous sur le plan commercial, avec une collecte nette de 1 milliard d’euros. Le succès rencontré par ses fonds monde, Growth Japan et Growth Europe Opportunities, permet à Comgest de compter désormais six fonds dont l’encours dépasse le milliard d’euros. Mais le fait marquant de 2019 est sans nul doute le rôle d’activiste joué par Comgest lors des assemblées générales du groupe EssilorLuxottica. Une première en trente ans d’existence. La société a, en effet, déposé deux résolutions proposant la nomination de deux administrateurs externes pour aider le géant de l’optique à sortir de sa lourde crise de gouvernance suite à la fusion des deux entités en janvier 2017.

l Encours sous gestion pour compte de tiers : 33,1 Mde       l Collecte nette : 1 Mde     
l Part des encours commercialisés à l’international : 70 %      l Part de la clientèle intermédiée : 28 %

Eleva Capital - Eric Bendahan, fondateur

Des relais de croissance en Asie

La boutique poursuit sa dynamique de croissance avec une hausse de plus de 60 % des encours en un an. Pour la troisième année consécutive, la collecte dépasse largement le milliard d’euros, avec une accélération en 2019. Les quatre fonds de la gamme ont attiré des souscriptions, en particulier la stratégie long/short, qui a capté les deux tiers des flux. Lancé en décembre 2018, le fonds investi dans les mid et small caps a connu un bon début de collecte également. Afin de diversifier l’offre, une équipe de gestion obligataire (deux gérants et un analyste) a été recrutée : une stratégie obligataire globale avec un objectif de performance absolue et une stratégie obligataire européenne de type «aggregate» vont être lancées en 2020. Une équipe de vente de trois personnes dédiée à la distribution a été constituée. Elle cible les CGP, family offices, banques privées régionales et sélectionneurs de fonds. Grâce à une bonne implantation en Europe, Eleva Capital a bien collecté auprès d’investisseurs suisses, allemands, italiens et espagnols et vise désormais la clientèle asiatique notamment issue des banques privées en Thaïlande, à Singapour et à Hong Kong.

l Encours sous gestion pour compte de tiers : 6,12 Mde                 l Collecte nette : 1,4 Mde
l Part des encours commercialisés à l’international : 67 %         l Part de la clientèle intermédiée : 80 %

Tikehau Capital - Antoine Flamarion et Mathieu Chabran, co-fondateurs

L’attrait de la clientèle fortunée

Le rééquilibrage des activités de Tikehau Capital s’est poursuivi en 2019. Grâce à l’acquisition de Sofidy et à une collecte de 1,6 milliard d’euros, le pôle immobilier a vu son encours bondir à 9,2 milliards d’euros et dépasse désormais l’activité historique de dette privée (8,6 milliards). Cette dernière bénéficie toutefois du succès des stratégies «direct lending» (2,1 milliards d’euros levés) et CLO (440 millions levés), ainsi que de l’achat de la plateforme de crowdfunding immobilier Homunity. L’activité de private equity se renforce également pour atteindre 2 milliards d’euros d’encours. Quant aux stratégies liquides, elles représentent 3,8 milliards d’euros sous gestion, grâce à la performance d’un fonds flexible et à la reprise d’un fonds high yield américain. Pour atteindre son objectif de 35 milliards d’euros sous gestion, contre 25,8 milliards aujourd’hui au global, Tikehau mise sur la clientèle fortunée, dont l’appétit pour le non-coté se confirme. Un partenariat avec Intesa Sanpaolo lui a déjà permis de collecter 400 millions d’euros auprès de clients privés italiens.

l Encours sous gestion pour compte de tiers : 23,7 Mde                  l Collecte nette : 4,1 Mde 
l Part des encours commercialisés à l’étranger : 67 %                     l Part de la clientèle intermédiée : 41 %

Twenty First Capital - Stanislas Bernard, président

Nouveau bond à l’international

Très peu de temps après sa création en 2011, Twenty First Capital a porté ses efforts de développement à l’international, ce qui a nécessité des investissements soutenus, notamment en Asie. Cette stratégie de croissance lui a permis de remporter, durant l’été 2019, l’appel d’offres initié par le fonds souverain de Singapour portant sur un mandat de 500 millions d’euros. Fort de ce succès, le gestionnaire développe ses relations avec d’autres fonds souverains, notamment avec Adia et Mubadala à Abu Dhabi. Simultanément, Twenty First Capital approfondit son offre de fonds alternatifs composée du fonds CTA Q Capital Managed Futures, de fonds immobiliers et de fonds de dette privée. Conséquence, le poids des investisseurs institutionnels et de l’international est désormais prépondérant dans les encours. Faute de moyens dédiés, les questions environnementales, sociales et de gouvernance n’ont pas été intégrées jusqu’à présent au processus de gestion. Pour autant, la société de gestion souhaite rattraper son retard dans ce domaine dès cette année afin de proposer des fonds durables. 

l Encours sous gestion pour compte de tiers : 2,67 Mde       l Collecte nette globale : 1 Mde
l Part des encours commercialisés à l’international : 81 %    l Part de la clientèle intermédiée : 11 %

Varenne Capital Partners - David Mellul, directeur général

Cap vers le Japon

Fondée en 2003, la boutique connaît depuis trois ans une accélération de son développement grâce à une collecte nette soutenue auprès des CGP et des banques privées. La gamme, qui intègre les critères ESG, est centrée sur quatre fonds dont le principal, Varenne Valeur, a capté plus de la moitié des flux de souscriptions l’an dernier. Bien ancrée dans le marché français, où l’équipe de distribution a été renforcée en 2019, la boutique affirme ses ambitions à l’international : en plus d’un commercial à Londres, elle a recruté une personne en Belgique. Et elle s’attaque désormais à l’Asie et en particulier au Japon. Convaincue de l’intérêt de la clientèle institutionnelle locale pour une gestion à forte valeur ajoutée, reposant sur des stratégies actions ainsi que sur des stratégies de décorrélation et de couverture, Varenne Capital a, en effet, conclu un partenariat de distribution avec la société Alternative Capital Enterprises PTE Ltd (ACE), basée à Singapour.

l Encours sous gestion pour compte de tiers : 1,6 Mde              l Collecte nette : 408 Me
l Part des encours commercialisés à l’international : 23 %         l Part de la clientèle intermédiée : 72 %