Classements

Contentieux

Face à la crise, le contentieux reste une activité acyclique

Option Droit&Affaires - 7 mai 2021 - Sahra Saoudi

Contentieux

Si au début de la crise de la Covid-19, la profession a craint une baisse de l’activité contentieuse, notamment en raison de la fermeture des tribunaux lors du premier confinement au printemps, elle a majoritairement noté un regain d’activité dès juin dernier. Le contexte sanitaire a servi de toile de fond à nombre de litiges alors que les antagonismes se sont exacerbés dans les relations d’affaires en cette période atypique.

Indépendamment de la situation sanitaire, les entreprises et leurs dirigeants ont dû continuer à résoudre leurs litiges. La voie contentieuse reste privilégiée, s’avérant un outil stratégique dans des négociations. Mais la résolution amiable devient désormais une option de plus en plus envisagée. Une tendance qu’accompagnent des tribunaux, surchargés. « La réforme de la procédure civile fait en effet la part belle aux modes alternatifs de règlement des conflits (MARC). Nous anticipons un développement de ces outils, explique un associé d’un cabinet participant à notre classement. Nous constatons un développement de la médiation judiciaire en cours de procédure. »

Au niveau des départements contentieux, plusieurs cabinets ont renforcé leurs équipes comme Herbert Smith Freehills avec l’arrivée de Martin Touzé en mai 2020 et Allen & Overy avec Dan Benguigui. Chez Laude Esquier Champey, dont un client met en avant une équipe « dynamique », opérant « en mode commando » et « capable de mobiliser autour d’elles des correspondants de qualité aux analyses pertinentes », Florent Bouderbala a lui été promu associé. Quant à UGGC Avocats, il a coopté Clémence Lemétais d’Ormesson au rang d’associée. C’est également le cas de Julie Pasternak chez Darrois Villey Maillot Brochier, dont la clientèle vante la « très bonne réputation du cabinet ». Bird & Bird a, pour sa part, promu associée Djazia Tiourtite. A noter chez PBA, le départ d’Arnaud Pericard pour lancer sa boutique, Arma, début 2021. Tout comme celui de David Pitoun de Simon Associés en septembre 2020, lequel a lancé Ollyns.

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner