Classements

Droit fiscal - L'avocat de l'année 2020

Stéphane Austry, un chef d’orchestre dans l’arène fiscale

Option Droit & Affaires - 4 septembre 2020 - Emmanuelle Serrano

Fiscalité

Associé au sein de CMS Francis Lefebvre Avocats depuis septembre 2007 et ancien membre du Conseil d’Etat, Stéphane Austry est un redoutable bretteur fiscal dont les talents sont récompensés cette année par le titre d’avocat de l’année. Cet amoureux du football et de la cuisine japonaise est un infatigable artisan qui n’hésite pas à appliquer le conseil de Nicolas Boileau en remettant cent fois son ouvrage sur le métier pour trouver la parade ultime qui fera la différence. Portrait d’un discret acharné.

Austère, voire timide mais affable, Stéphane Austry n’aime rien tant que la précision. Il s’impatiente quand un nom vient à lui échapper avant de le retrouver bien vite grâce à la mécanique bien huilée de son cerveau. Ce Parisien de 56 ans, dont les racines familiales plongent dans le vert Aveyron, a grandi dans une famille bourgeoise du XIVe arrondissement au sein d’une fratrie dont l’un est architecte comme leur père et l’autre un jeune retraité, longtemps directeur juridique de la MAAF. Avocat fiscaliste émérite, Stéphane Austry n’a pas fait d’études de droit. Des études à Sciences Po lui ont permis de se familiariser avec le droit public avant d’enchaîner avec un DESS en banque/finance à la Sorbonne en 1989. Il aurait pu travailler au Gabon comme VIE ou pour un établissement bancaire mais, à la troisième tentative, il entre finalement à l’ENA en 1991. De l’ENA au Conseil d’Etat, il n’y a qu’un pas qu’il franchit en 1993. Lui qui confesse ne pas avoir eu à l’époque un attrait démesuré pour les questions régaliennes mais un intérêt plus marqué pour la chose économique, se spécialise dans le droit fiscal. «J’étais rattaché à la section du contentieux et j’ai rejoint la 8e chambre spécialisée en contentieux fiscal. Tout jeune auditeur, j’avais comme commissaires du gouvernement Olivier Fouquet et Jacques Arrighi de Casanova et mon tuteur était Gilles Bachelier. J’ai été à bonne école.» St..

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner