Droit & Affaires

Private equity

Le capital-investissement confirme son dynamisme

Option Droit & Affaires - Février 2019 - Marie-Stéphanie Servos

Le private equity français a toujours le vent en poupe. Une vitalité qui a profité encore cette année aux conseils juridiques.

Classement des cabinets d’avocats en LBO dont la majorité des opérations porte sur des entreprises de plus de 300 millions d’euros

(Les cabinets sont classés par ordre alphabétique au sein de chaque catégorie. Les responsables de pratique sont indiqués en gras).

 

 

Classement des cabinets d’avocats en LBO dont la majorité des opérations porte sur des entreprises de 50 à 300 millions d’euros

(Les cabinets sont classés par ordre alphabétique au sein de chaque catégorie. Les responsables de pratique sont indiqués en gras).

Le capital-investissement confirme son dynamisme

Le private equity français a toujours le vent en poupe. Une vitalité qui a profité encore cette année aux conseils juridiques.

L’année 2018 a démarré sous les meilleurs auspices dans l’Hexagone, confirmant ainsi le dynamisme des fonds LBO en 2017. Sur le seul premier semestre, France Invest recensait 188 opérations pour un total de 3,7 milliards d’euros investis. Un démarrage annonciateur d’une année soutenue, notamment par plusieurs méga-deals dépassant le milliard d’euros. Citons notamment l’acquisition par la Caisse des Dépôts et Placements du Québec d’une participation minoritaire de 40 % au capital des laboratoires médicaux Sebia, opération réalisée auprès d’Astorg Partners et de Montagu Private Equity, valorisant ainsi la pépite du secteur de la santé à 2 milliards d’euros ; l’acquisition par PAI Partners du leader mondial du packaging pour les cosmétiques Albea pour 1,2 milliard d’euros, jusqu’alors entre les mains du fonds Sun European Partners ; celle du spécialiste des dérivés de la résine du pin DRT, par Ardian auprès des actionnaires familiaux et de Tikehau Capital pour 1 milliard d’euros ; ou encore la cession de l’entreprise pharmaceutique spécialisée dans les médicaments génériques Zentiva par Sanofi à Advent International pour un montant de 1,9 milliard d’euros.Ces quelques deals d’exception illustrent la vive concurrence entre les acheteurs qui contribue à une hausse des prix sur les différents segments du marché. Un envol des valorisations qui, par ailleurs, accroît encore un peu plus la porosité entre mid...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner