Dossiers

Entretien avec avec Eddie Misrahi, président, Apax Partners

«L’accent que nous avons mis sur la transformation digitale de nos sociétés a été un formidable atout en termes de résilience à cette crise.»

Option Droit & Affaires - 6 janvier 2020 - Propos recueillis par Emmanuelle Serrano

Private Equity

PDG d’Apax Partners depuis 2010, Eddie Misrahi, double diplômé de Polytechnique et de Harvard, est une figure bien connue des investisseurs de la place. Retour en sa compagnie sur une année particulière pour le fonds d’investissement dont les sociétés en portefeuilles auront démontré une bonne résilience à la crise, notamment dans les secteurs tech & télécoms, santé et services.

Al’heure où déferle une seconde vague de Covid sur le marché français, quels enseignements tirez-vous des mois de crise précédents sur un plan opérationnel concernant vos investissements en small et mid-cap ?

Le premier enseignement que nous pouvons tirer est que notre stratégie d’investissement semble être la bonne, dans la mesure où la résilience globale de nos sociétés en portefeuille a été forte. Dans cet environnement tendu, nous n’avons perdu aucune société et, à date, nous n’avons procédé à presque aucune injection de capital dans nos participations. Or, rétrospectivement, nous avons eu très peu de temps pour réagir. Bien évidemment, certaines entreprises ont un peu plus souffert que d’autres, notamment pour celles qui opèrent dans le retail qui ont dû fermer les portes de leurs magasins pendant plusieurs mois, et doivent encore le faire pour des raisons sanitaires. Mais cela ne représente qu’une toute petite part de nos actifs sous gestion. Dans nos deux derniers fonds mid-cap, nous n’avons aucune société présente dans le secteur du retail. Dans nos fonds small-cap, c’est vraiment extrêmement limité, à un investissement, pas plus.

Nous avons la chance d’avoir un portefeuille important dans le secteur des technologies pour lequel la crise a même été bénéfique, notamment en termes de valorisation et de niveau d’activité. Sur notre cœur de métier qui est celui du mid-cap, et qui représente 90 % des fonds gérés, nos sociétés en portefeuille ont affiché une croissance de...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner