Dossiers

Private equity

La revanche des minoritaires

Option Droit & Affaires - 11 février 2019 - Houda El Boudrari

Private Equity

Devenu l’antichambre des opérations de transmission, le capital-développement a le vent en poupe avec une montée généralisée des tickets d’investissement et des minoritaires plus actifs que jamais.

Il fut un temps où les fonds minoritaires étaient cantonnés aux petites opérations de capital-développement sur les PME régionales et considérés comme le parent pauvre du private equity français. «Les acteurs capables d’investir des tickets supérieurs à 15 millions d’euros étaient peu nombreux il y a encore cinq à six ans», retrace Mathieu Blanc, directeur associé de Raise Investissement, dont la création avait justement pour but de combler ce trou dans la raquette. Entre-temps, la montée en gamme des minoritaires historiques, les incursions de plus en plus fréquentes des majoritaires et l’intérêt de plusieurs typologies d’acteurs, des mezzaneurs aux family offices, ont radicalement changé la donne et rendu ce segment beaucoup plus concurrentiel même s’il le reste moins que celui des opérations de LBO «plain vanilla». «Néanmoins, les acteurs capables d’investir plus de 30 millions d’euros en minoritaire sans clause de buy or sell dans un horizon de 4-5 ans ne sont pas légion», nuance Mathieu Blanc.

Alexandra Dupont, directrice associée, Raise Investissement
Raise Investissement

«Et la diversification de l’offre est plutôt une bonne nouvelle, renchérit son binôme à la tête de Raise Investissement, Alexandra Dupont. L’arrivée d’un pure-player du capital-développement sur le mid market contribue à segmenter le marché, et répond à un véritable besoin d’actionnaires minoritaires actifs sur l’accompagnement de la croissance, sans tropisme pour l’ingénierie financière et en apportant une création de valeur avérée sur les sujets de croissance externe, digitalisation, réseau international… Les dirigeants qui choisissent d’être accompagnés par Raise ne le font pas par défaut, mais par conviction !»

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner