Dossiers

Private equity

Un prudent optimisme

Option Droit & Affaires - 11 février 2019 - Coralie Bach

Des investissements nombreux et âprement disputés, des prix qui s’affolent, et encore de belles levées sur les différents segments du marché, l’euphorie des acteurs du private equity, constatée en 2017, n’a pas faibli. Avec des valorisations qui, selon l’indice Argos Mid-Market, ont pu atteindre 9,9 fois l’Ebitda au deuxième trimestre 2018, soit le plus haut niveau enregistré depuis 2004, mieux valait, toutefois, être du côté des vendeurs.

«Cet afflux de capitaux a créé une forte tension concurrentielle. Les fonds lèvent de plus en plus d’argent sur un marché où le nombre d’opérations reste relativement stable», expliquent Agnès Nahum et Philippe Poggioli, co-managing partners d’Access Capital Partners. Dans ce contexte, les acheteurs doivent aller vite, très vite, pour faire valoir une offre préemptive afin d’éviter des enchères trop concurrentielles. Une prime à la vitesse qui s’applique aux fonds, comme aux prêteurs. Si sur ce plan, les fonds de dette disposent généralement d’un avantage compétitif, les banques ont, elles aussi, revu leurs méthodes de travail : «Nous avons su nous adapter, surtout lorsque nous sommes déjà prêteurs de la société, affirme Patrick Sandray, en charge des financements d’acquisition par effet de levier, à la Société Générale. Nous commençons à demander des accords de comité de crédit de principe avant même que les process ne démarrent, en nous appuyant sur notre profonde connaissance des sociétés concernées.» Les avocats n’échappent pas à cette contrainte de timing. Leur capacité à dégager l’essentiel du superflu de la négociation, et donc à accompagner le deal dans un calendrier contraint, est un élément déterminant pour le client.

De minoritaires à majoritaires

Cet univers compétitif profite par ailleurs aux managers qui officient parfois en juge de paix dans le choix des repreneurs. Les success stories du LBO permettent même à certains d’entre eux de prendre le contrôle de l’entreprise, aux côtés d’un fonds...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner