Dossiers

Analyse

La course aux licornes entretient-elle des chimères ?

Option Droit & Affaires - 8 janvier 2020 - Houda El Boudrari

Private Equity

La multiplication des levées stratosphériques pour les start-up prometteuses nourrit les élevages de licornes, au risque que ces animaux féeriques se mettent à peupler les cauchemars des investisseurs au lieu de réaliser leurs rêves de jackpot.

En quelques mois, la débâcle de WeWork et les contre-performances boursières d’Uber, Endeavour, Peloton et autres start-up survalorisées ont jeté un coup de froid sur l’euphorie des investisseurs de la tech américaine. L’effondrement spectaculaire du géant new-yorkais du coworking, qui a divisé en quelques semaines sa valeur en six, passant de 47 milliards de dollars à moins de 8 milliards, est appelé à devenir un cas d’école de la fragilité de certains édifices construits sur le charisme d’un fondateur gourou et la foi «aveugle» d’investisseurs exaltés. Après l’IPO avortée en octobre, le patron de SoftBank, Masayoshi Son, a dû débourser 10 milliards de dollars de plus pour éviter la faillite pure et simple de WeWork. 

L’entrepreneur japonais, qui avait déjà investi 10,6 milliards de dollars dans la start-up américaine, en détient désormais près de 80 %, et n’a pas encore perdu tout espoir de la redresser. Il faut dire qu’outre les milliards de dollars pariés, sa réputation d’investisseur «visionnaire» de la tech est sérieusement compromise au moment où il tente de lever quelque 108 milliards de dollars pour son deuxième Vision Fund, le plus gros fonds techno au monde. D’autant qu’une autre star des concepts disruptifs, Uber, dans lequel SoftBank a investi 7 milliards de dollars, est loin de tenir ses promesses en Bourse, peinant à convaincre de la viabilité de son modèle économique après la requalification de ses chauffeurs en salariés. L’entreprise incarnant l’ubérisation a...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner