Droit & Affaires

Restructuring

Retournement : priorité à l’opérationnel

Option Droit & Affaires - Mars 2019 - Houda el Boudrari

Les restructurations du prochain cycle promettent d’être d’autant plus violentes que les marges de manœuvre financières sont bien plus réduites qu’auparavant. Restent les leviers opérationnels sur lesquels repose tout retournement réussi dans la durée.

Après deux ans d’embellie, le contexte social de ces derniers mois et l’essoufflement de la croissance partout en Europe laissent présager une reprise importante des difficultés des entreprises. Déjà, au dernier trimestre 2018, la dynamique d’amélioration de l’état de santé des sociétés hexagonales a été cassée par une reprise des défaillances de 4,2 % par rapport à la même période en 2017, selon les statistiques publiées par l’étude Altares fin janvier. De son côté, le CIRI, qui ne traite que des dossiers d’entreprises employant plus de 400 salariés, voit son «deal flow» se stabiliser en nombre avec une quarantaine de cas traités par an de 2015 à 2017, mais constate une complexification et une montée en taille des dossiers dans son bilan publié cet été, avec des entreprises employant 2 300 salariés en moyenne.

Des entreprises à bout de souffle

Pour ces ETI en souffrance, les signaux d’alarme commencent à clignoter de toutes parts, comme en témoigne Sophie Barbé, managing director à la tête de l’activité restructuring chez AlixPartners à Paris :

Sophie Barbé, managing director, AlixPartners Paris
AlixPartners Paris

«Nous observons l’accélération des difficultés dans les secteurs déjà fragilisés comme le retail qui se serait bien passé de la crise des Gilets jaunes en pleine période de Noël, ou la filière agroalimentaire qui est prise en étau entre les changements de mode de consommation et les contraintes imposées par la grande distribution, mais aussi l’apparition de nouveaux sujets dans le secteur automobile notamment avec la crise du diesel et la bascule vers l’électrique qui se fait plus rapidement que prévu, ou du secteur de la pharma où les rapports entre façonniers et labos sont en pleine mutation.»

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner