Droit & Affaires

Comptabilité

L’information sur la performance financière des sociétés du CAC 40 dans la tourmente de la crise sanitaire

Option Finance - 6 novembre 2020

Une analyse des publications au 30 juin 2020 montre que les groupes du CAC 40 ont largement communiqué sur les impacts de la crise sanitaire qui touche toutes leurs activités et donc leurs comptes de manière diffuse. Malgré une genèse dans un contexte d’urgence et d’absence de visibilité, ces publications révèlent un subtil équilibre entre la démesure de la crise et la précision comptable pour refléter la performance financière.

Par Cédric Tonnerre, associé, Mazars

1. Une crise généralisée

La crise a particulièrement touché certains secteurs (transport, tourisme, distribution spécialisée), mais l’impact est général puisque deux tiers des groupes du CAC 40 ont connu une baisse de chiffre d’affaires, généralement accompagnée d’une baisse de profitabilité essentiellement imputable à la pandémie. Toutes les sociétés du CAC 40 ont communiqué sur les effets de la crise et des mesures gouvernementales qui l’ont accompagnée. Si aucune n’a vu sa continuité d’exploitation compromise, un émetteur sur cinq a jugé utile d’expliquer les mesures et jugements aux- quels il a eu recours pour conclure en ce sens, et la moitié a réduit ou renoncé à distribuer les dividendes 2019.

2. Les effets de la crise sur la performance

La communication sur la crise est d’abord passée par les états financiers, le rapport de gestion ne venant la compléter que dans un peu moins d’une publication sur deux. Deux tiers des annexes incluent d’ailleurs une note spécifique sur les conséquences de la crise, en sus des détails fournis poste par poste. Dans leurs recommandations publiées au printemps, les normalisateurs, régulateurs et auditeurs avaient choisi d’orienter la présentation de la performance. Ces orientations ont été confirmées par l’absence de données pro forma ou d’ajustements des indicateurs alternatifs de performance dans les comptes semestriels. Deux tiers des groupes ont pourtant bien chiffré les effets de la crise dans leur annexe, mais ils l’ont fait de deux façons:

– généralement en indiquant le montant de certains coûts liés...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner