Entreprise & Expertise

Enjeux et opportunités en 2019

Risques fiscaux dans les comptes IFRS

Option Finance - 12 novembre 2018 - Marine Gadonneix et Cécile Muri, Taj

IFRS, IFRIC, IASB, Normes comptables

L’Union européenne a adopté le 23 octobre 2018 IFRIC 23. Cette interprétation est obligatoire à partir du 1er janvier 2019 mais une application anticipée pour les exercices ouverts à partir du 1er janvier 2018 est possible. Cette interprétation de la norme IAS 12, publiée en juin 2017 par l’IASB, clarifie les principes à appliquer en matière de comptabilisation et d’évaluation des actifs et passifs fiscaux lorsqu’il existe une incertitude quant aux traitements fiscaux retenus en matière d’impôt sur le résultat.

Par Marine Gadonneix, avocate associée, et Cécile Muri, directrice, Taj

1. Quels sont les principaux changements apportés par cette interprétation ?

En l’absence de dispositions spécifiques sur la manière de refléter dans les comptes l’incertitude liée aux traitements fiscaux, les pratiques des groupes en matière de comptabilisation et d’évaluation des risques fiscaux ont pu être diverses et c’est bien pour cela que l’IASB s’est penché sur le sujet.

Les changements opérés sont de plusieurs ordres :

– comptabilisation des actifs et passifs fiscaux : le principe comptable retenu repose sur la probabilité, au sens IAS 12 «plus probable qu’improbable» de paiement du passif ou de remboursement de l’actif ;

– risque de détection : l’identification des risques doit être menée en considérant que l’administration fiscale déclenche un contrôle et dispose de l’exhaustivité des informations disponibles. Cela devrait mécaniquement induire une hausse des provisions ;

– unité de compte : l’appréhension des risques fiscaux doit se faire au niveau de chaque juridiction fiscale en analysant les risques individuellement ou de manière groupée ;

– évaluation : elle résulte de la meilleure estimation possible entre le montant le plus probable ou la moyenne pondérée des scénarios possibles en fonction des faits et circonstances.

2. IFRIC 23 : enjeux et opportunités pour les groupes

Cette nouvelle interprétation concernant les risques fiscaux s’inscrit dans un environnement plus global où l’impôt fait l’objet d’une attention quotidienne et accrue dans le cadre d’une recherche de transparence totale. Les dernières années ont connu des évolutions réglementaires sur le même thème, ces textes font écho aux attentes croissantes des parties prenantes, alors même qu’elles ne sont pas identiques. Quoi qu’il en soit, les entreprises subissent de plus en plus de pression pour communiquer davantage sur leur contribution aux ressources des Etats.

Les clarifications apportées par IFRIC 23 vont nécessairement induire un certain nombre de changements, en premier lieu d’ordre comptable avec un impact potentiel dans les...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner