Droit & Affaires

Loi Pacte et Covid-19

Vers une attractivité accrue du marché des offres publiques ?

Option Finance - 29 mai 2020 - Olivier Schwab et Christophe Lam, NG Fin

Loi PACTE, Coronavirus

Augmentation du nombre d’opérations, hausse des primes moyennes : une nouvelle dynamique semble s’être installée sur le marché des offres publiques. La loi Pacte, couplée à la conjoncture économique, a vraisemblablement provoqué un regain d’intérêt pour les sociétés cotées qui pourraient également profiter des effets de la crise sanitaire du Covid-19.

Par Olivier Schwab, associé-fondateur, et Christophe Lam, senior manager, NG Finance

En 2019, 30 offres publiques ont été visées par l’AMF soit une progression de 25 % par rapport à 2018. Cette hausse s’accompagne d’une augmentation des primes moyennes par rapport au cours de bourse moyen trois mois de l’ordre de 10 points. Par ailleurs, la valorisation totale des sociétés cibles s’élève à 16 milliards d’euros, soit 28 % de plus qu’en 2018. Ces éléments, bien qu’en deçà des niveaux les plus hauts observés, laissent penser qu’une nouvelle dynamique s’est installée sur le marché des offres publiques. Nous proposons ici de dresser un tour d’horizon des principaux faits marquants en 2019 et de la tendance qui se dessine pour 2020, sous le prisme d’éléments conjoncturels notables qui ont pu influencer le marché.

Le second semestre 2019 concentre 67 % des offres publiques. Cela coïncide avec l’introduction de la loi Pacte qui, promulguée le 22 mai 2019, modifie les conditions de mise en œuvre du retrait obligatoire. En prévoyant l’abaissement de 95 % à 90 % du seuil de détention du ou des actionnaires majoritaires, cette réforme entend renforcer l’attractivité des opérations d’acquisition de sociétés cotées, et concourir à une mise en place facilitée des introductions en bourse ou des retraits de cote. Cet assouplissement a ainsi très certainement contribué à l’accroissement du nombre d’offres publiques en 2019 mais également des retraits de cote, en progression d’environ 30 % entre 2018 et 2019.

Le secteur des technologies, médias et télécommunications (TMT)...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner