La lettre d'Option Droit & Affaires

Le deal de la semaine

L’aéroport de Toulouse-Blagnac ouvre son capital à des Chinois

Lettre Option Droit & Affaires - 10 décembre 2014 - Florent Le Quintrec

L’Etat français a retenu le consortium Symbiose, constitué des investisseurs chinois Shandong Hi-Speed Group et Friedmann Pacific AM, en partenariat avec le groupe canadien SNC Lavalin, pour lui céder 49,99 % du capital de l’aéroport de Toulouse-Blagnac pour 308 millions d’euros.

L’Etat dispose également d’une option de vente de trois ans des 10,01 % du capital qu’il détient encore, les 40 % restants étant détenus par les collectivités et la CCI de Toulouse. Le consortium chinois a donc fini en tête de l’appel d’offres aux dépens d’autres candidats, dont Vinci Airport et ADP. Il entend développer les liaisons avec la Chine et faire passer le trafic de 7,5 millions à 18 millions de passagers par an d’ici à 2030. Les investisseurs étaient conseillés par Bird & Bird, avec Sophie Pignon, associée, Marcos Portela Barreto, Louise-Marie Nicolas et Guillaume Lahaye en droit public/grands projets, Driss Bererhi, associé, et Tzvétomira Pacheva en financement/grands projets, Gildas Louvel, associé, et Carole Bodin en corporate, Benjamine Fiedler, associée, Christopher Ivey et Damien Duchet en social, Julie Catala Marty, associée, Christophe Nusbaumer et Sarah Kominsky en concurrence ainsi qu’Anne-Charlotte Le Bihan, associée, et Jean-Baptiste Thienot en IP/IT. Les aspects fiscaux ont été traités par EY Société d’Avocats, avec Sophie Fournier Dedoyard, associée, et Benjamin Pique. L’Etat avait pour conseil BDGS, avec Jean-Emmanuel Skovron, associé, Jean-Christophe Devouge et Olivier Peronnau.

Les conseils de Symbiose : Sophie Pignon et Driss Bererhi, associés de Bird & Bird

Sophie Pignon

Comment l’offre du consortium a-t-elle été retenue par l’Etat ?

Le prix a évidemment été l’élément principal. L’appel d’offres était clair et le consortium a par ailleurs joué à plein sur ses atouts et sur la complémentarité de ses membres et partenaires. En effet, parmi les investisseurs chinois, Friedmann Pacific AM est déjà présent...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner