La lettre d'Option Droit & Affaires

Focus

Administrateur judiciaire, autre voie de carrière pour les avocats ?

Lettre Option Droit & Affaires - 16 septembre 2015 - Ondine Delaunay

Alors que les dossiers d’entreprises en difficulté se sont enchaînés depuis quelques années, force est de reconnaître que le marché juridique des acteurs du secteur est assez restreint. On dénombre un peu plus d’une dizaine d’équipes d’avocats qui comptent sur la place au sein desquelles les places sont chères. Certains jeunes diplômés du barreau ont alors fait le choix de rejoindre une étude d’administrateur judiciaire. Quelques avocats confirmés ont suivi la même tendance après plusieurs années d’exercice. L’administration judiciaire pourrait-elle devenir une nouvelle voie de carrière pour les avocats ?

Jean-Dominique Daudier de Cassini, star incontournable des avocats spécialisés en restructuring, le reconnaît : «Il y a peu de place pour un jeune avocat désireux d’intégrer une équipe de restructuring. Certains se tournent donc vers l’administration judiciaire.» Et même si ce marché est également étroit – on comptait, en 2014, 118 administrateurs judiciaires en France –, l’avocat peut en effet représenter un profil intéressant pour une étude. «Les avocats qui ont exercé dans un cabinet d’avocats d’affaires ont une culture du contrat et de la documentation. Ils sont souvent très efficaces en mandat ad hoc et en conciliation», témoigne Hélène Bourbouloux, administrateur judiciaire, associée de l’étude FHB. Au stade de la procédure amiable, le mandataire doit en effet composer avec toutes les parties en présence pour parvenir à un accord permettant à l’entreprise de sortir de ses difficultés. Une sorte de chef d’orchestre des négociations. «C’est sans doute la partie du métier qui ressemble le plus à celui de l’avocat, si ce n’est que le mandataire ou le conciliateur est l’architecte de la recherche de l’accord», analyse Pierre Chatelain, ancien avocat devenu chargé de mission chez FHB. Il reconnaît d’ailleurs qu’il est «enrichissant d’exercer en cabinet d’avocats pour se familiariser avec le régime de procédures collectives, pour bifurquer ensuite dans le monde des administrateurs judiciaires. Une ...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner