La lettre d'Option Droit & Affaires

Interview

Les cessions de blocs animent la Bourse de Paris

Lettre Option Droit & Affaires - 1er avril 2015 - Florent Le Quintrec

Avec un montant d’environ 4 milliards d’euros selon Dealogic, les cessions de blocs d’actions par construction accélérée de livre d’ordres ont atteint des records en France au premier trimestre. Et ces opérations ne semblent pas près de s’arrêter dans les prochains mois. Retour sur cette tendance avec Marc Castagnède, associé d’Allen & Overy.

Comment expliquez-vous la vague de cessions de blocs à la Bourse de Paris ces derniers mois ?

Depuis le début de l’année, le marché actions performe dans des proportions remarquables, notamment par rapport au quatrième trimestre 2014, ce qui offre aux investisseurs la possibilité de céder des blocs et de profiter de la valorisation actuelle de leurs actions. Plusieurs cas récents de cessions de blocs ont concerné des émetteurs qui ont eux-mêmes surperformé par rapport aux indices boursiers. Nous avons ainsi vu, en début de semaine, la cession d’actions Valeo par Bpifrance. Le cours de l’équipementier a grimpé de près de 37 % sur un an. Il en va de même pour Accor avec le désengagement partiel de Colony et Eurazeo il y a quelques jours à la faveur d’une nette évolution du cours de Bourse au cours des douze derniers mois. Cette situation rend possible la réalisation de cessions de blocs dans des conditions extrêmement favorables. Ces opportunités sont d’autant plus notables que ces investisseurs sont souvent représentés aux conseils d’administration des émetteurs concernés et sont tenus de respecter des fenêtres négatives (blackout periods).

En ce qui concerne la cession récente par Airbus d’une partie de ses titres Dassault Aviation, la situation est différente et nettement plus complexe. En effet, le flottant de Dassault Aviation était quasi inexistant avant la réalisation de cette opération, ce qui le rendait plus difficile à réaliser, nécessitant un travail de préparation beaucoup plus important.

Quelle typologie d’investisseurs procède à ces cessions ?

Les fonds d’investissement sont des candidats naturels pour ce type...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner