La lettre d'Option Droit & Affaires

Profession

Structurer son développement à l’international

Lettre Option Droit & Affaires - 1er Octobre 2014 - Karin Wiig

En cette période de mutation de la profession d’avocat où les cabinets cherchent à s’adapter à des clients de plus en plus exigeants et sélectifs, on entend beaucoup parler de l’importance croissante du développement à l’international.

Par Karin Wiig, Double i International

D’une part, le contexte économique pousse les clients à trouver, sur certains segments, des cabinets alternatifs aux grands cabinets internationaux afin de diminuer leurs budgets. D’autre part, les clients sont nombreux à développer leurs activités à l’international et ils ont besoin de cabinets pouvant les accompagner dans leur stratégie.

Un cabinet indépendant de taille petite ou moyenne, ayant de la flexibilité, aussi bien sur ses honoraires que sur la prise de décision, avec en plus une ouverture à l’international, ne serait-il pas le modèle que beaucoup de clients désirent aujourd’hui ?

Votre cabinet est peut-être déjà sensible à ce besoin, mais que faites-vous pour démontrer vos compétences internationales ?

Les chantiers sont multiples et les exploiter tous n’est ni toujours la solution ni toujours faisable en pratique. Qu’il s’agisse de l’analyse et de l’identification des opportunités à l’étranger, de la mise au point de son marketing et de sa communication, de la formation, de la diversité dans le recrutement, ou bien d’alliances avec les avocats dans d’autres pays, chaque cabinet doit identifier les actions qui sont cohérentes avec ses projets de développement.

Etre «international», ne veut pas simplement dire parler plusieurs langues ou avoir des bureaux dans plusieurs pays. Ce qui va vous distinguer comme ayant des compétences à l’international, c’est surtout votre compréhension des problématiques particulières de vos clients, votre maîtrise des éléments juridiques, corporate et gouvernementaux et leur transposition dans un contexte international. La perception de votre cabinet changera au fur et à mesure que vos avocats démontreront qu’ils connaissent les enjeux critiques qui concernent vos clients actifs dans certains pays ou régions cibles.

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner