La lettre d'Option Droit & Affaires

L'événement

Erwan Le Douce-Bercot reprend la pratique immobilière de Jones Day

Lettre Option Droit & Affaires - 22 février 2017 - Coralie Bach

Erwan Le Douce-Bercot quitte Freshfields Bruckhaus Deringer pour prendre en charge la pratique immobilière de Jones Day. Celle-ci était moins active depuis le départ de Jean-Louis Martin en septembre 2015 pour King & Wood Mallesons (parti depuis chez Paul Hastings).

Accompagné de trois collaboratrices – Flavia Poujade, Solène Maulard et Alix Pallier – il vient ainsi renforcer une équipe composée jusqu’à présent d’une of counsel, Carol Khoury, et d’une collaboratrice, Catherine Mintégui, avec notamment pour objectif le développement de la clientèle internationale. «L’ancrage américain de Jones Day est un atout pour accompagner les investisseurs anglo-saxons. Ces derniers, qui avaient disparu suite à la crise de 2008, marquent leur retour sur le marché de l’immobilier en Europe et notamment en France, note le nouvel associé. Des synergies naturelles sont également à exploiter avec les autres départements du cabinet, qu’il s’agisse du financement, du droit fiscal, du droit public, du droit de l’environnement ou encore de la pratique de structuration de fonds immobiliers.»

Agé de 44 ans, Erwan Le Douce-Bercot assiste une clientèle française et des investisseurs basés au Royaume-Uni, aux Etats-Unis, en Asie et au Moyen-Orient dans tous les domaines du droit immobilier. Il intervient ainsi en matière d’acquisition et de cession d’actifs, de baux, de construction et de promotion, et ce tant en conseil qu’en contentieux.

Membre du barreau de Paris depuis 1997, il est titulaire d’un DEA de droit des obligations civiles et commerciales (Paris V, 1997) et diplômé de Sciences-Po Paris (1995). Il débute chez Gide en 1998, au sein de la pratique immobilière, et devient associé en 2006. En 2013, il rejoint Freshfields Bruckhaus Deringer pour relancer la pratique immobilière du cabinet. Erwan Le Douce-Bercot est également membre de l’association Paris Capitale Economique, qui promeut le projet du Grand Paris, et d’Urban Land Institute.

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner