La lettre d'Option Droit & Affaires

L'homme de la semaine

Pierre Mayer quitte Dechert pour privilégier son activité d’arbitre

Lettre Option Droit & Affaires - 25 mars 2015 - Delphine Iweins

Comme nous l’avions annoncé la semaine dernière, Pierre Mayer quitte le cabinet Dechert à compter du 1er avril prochain pour se consacrer à son activité d’arbitre.

Un choix que le principal intéressé explique assez facilement : «Les conflits pour être arbitre ont augmenté ces dernières années. Je voulais donc retrouver ma liberté d’arbitre.» Après avoir dirigé pendant plus de dix ans le groupe arbitrage de Dechert avec le professeur Eduardo Silva Romero et Xavier Nyssen, Pierre Mayer a donc décidé de donner une place entière à son activité favorite. «Je préfère mon activité d’arbitre à celle d’avocat. Certes, lorsque j’exerce cette dernière, je cherche à défendre mon client le mieux possible. Mais j’aime surtout rechercher la vérité et la justice, c’est une tâche qui correspond mieux à ma forme d’esprit, et une pratique que je pourrai mener avec plus d’avenir et de perspectives», argumente-t-il. Au côté d’une petite équipe dans une nouvelle structure éponyme, Pierre Mayer pourra continuer ainsi à développer son activité d’arbitre d’investissement et renforcer sa pratique d’arbitre commercial qu’il exerce maintenant depuis près de trente ans. Ce spécialiste des joint-ventures, de la coopération industrielle, du transfert de technologies, de l’énergie, et de la protection des investissements continuera ponctuellement de collaborer en tant que co-conseil aux côtés d’Eduardo Silva Romero, aujourd’hui à la tête de la pratique arbitrage de Dechert, et de Xavier Nyssen sur des affaires concernant notamment l’Etat de l’Equateur. Professeur émérite de l’université Paris, où il a enseigné le droit international privé et le droit de l’arbitrage, Pierre Mayer a récemment été nommé président de l’Arbitration Academy à Paris. Il est aussi membre de l’Institut du droit des affaires internationales de la CCI et du Comité français de l’arbitrage.

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner