La lettre d'Option Droit & Affaires

L'événement

Le mercato des avocats bat son plein

Lettre Option Droit & Affaires - 27 février 2019 - Coralie Bach

Jamais les avocats n’ont autant changé de structure. Selon la dernière édition du baromètre Day One des mouvements d’associés dans les cabinets d’avocats d’affaires en France, 256 associés ont bougé au cours de l’année 2018.

Un chiffre en progression de 22 % par rapport à 2017. Il s’agit même d’un record depuis le lancement de l’étude en 2006, les années précédentes tournant autour de 210 mouvements annuels.

Dans le détail, les cabinets français ont accueilli un nombre record d’associés (178) pour un nombre de départs relativement stables (158). Mais nouveauté de cette édition, les cabinets anglais, qui perdaient des associés les années précédentes, ont su cette année accroître leurs effectifs, avec en moyenne trois arrivées d’associés pour deux départs. Les cabinets américains, quant à eux, ont perdu des associés, avec en moyenne deux départs pour une arrivée. A noter également que les nouvelles structures ont su attirer des talents puisqu’elles ont accueilli près de 29 % des mouvements.

Au niveau des expertises concernées, le corporate est, assez classiquement, la pratique qui concentre le plus de mouvements (28 %). Vient ensuite le contentieux (hors arbitrage) avec 19 % des mouvements, le fiscal (16 %), le social (14 %) et le private equity (13 %). Le fiscal, le social, comme l’arbitrage connaissent tous trois une progression du nombre de mouvements d’associés, atteignant même leur plus haut niveau.

Si le changement de cabinets est souvent, aux dires des avocats, motivé par l’envie de nouveaux challenges professionnels, c’est aussi l’occasion pour certains d’entre eux d’accéder au rang d’associé. Ainsi, près d’un mouvement sur trois produit un nouvel associé, une proportion stable d’année en année. Les femmes, qui représentent 38 % du total des mouvements, sont les premières à bénéficier de ces promotions. Anciennes ou nouvelles associées, elles se tournent en premier lieu vers...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner