La lettre d'Option Droit & Affaires

L'événement

Sophie Scemla renforce l’équipe pénale et conformité de Gide

Lettre Option Droit & Affaires - 28 août 2019 - Coralie Bach

«Nous avions déjà une offre sur les sujets de conformité mais qui était diluée au sein de différents départements. Or, les échanges avec nos clients ont fait apparaître un double besoin : mieux structurer cette offre pour gagner en lisibilité et renforcer nos équipes avec des spécialistes reconnus, explique Stéphane Puel, associé gérant de Gide. L’arrivée de Sophie Scemla et de son équipe s’inscrit parfaitement dans cette stratégie.»

L’ancienne associée d’Eversheds Sutherland a ainsi rejoint les rangs de Gide au 1er août, accompagnée de deux collaboratrices, bientôt rejointes par une troisième.

Un changement de cap pour cette spécialiste du droit pénal des affaires et de la lutte contre la corruption internationale, jusqu’alors plus habituée aux structures internationales. «Il existe de véritables différences dans l’approche de la défense entre les pays anglo-saxons et la France, souligne Sophie Scemla, qui est également avocat au barreau de New York. Les Américains, notamment, ont une culture très orientée vers la négociation et la collaboration avec les autorités. Si cette approche peut être efficace, elle n’est pas adaptée à tous les dossiers. En outre, les problématiques de conflit d’intérêts, notamment entre une maison mère américaine et une filiale française, sont plus difficiles à gérer pour une firme anglo-saxonne. Pour toutes ces raisons, il me semblait important de rejoindre un cabinet français de premier plan, ajoute-t-elle. La qualité des équipes de Gide, tant en droit pénal que dans les autres pratiques, a fini de me convaincre.» La nouvelle associée renforce ainsi les expertises de Bruno Quentin et Jean-Philippe Pons-Henry, le pôle droit pénal des affaires/conformité comptant désormais une vingtaine d’avocats dont trois associés.

Ces dernières années, Sophie Scemla est intervenue sur de nombreux dossiers complexes, tant en matière financière, comme les affaires Eurotunnel ou Madoff, en matière de blanchiment international et corruption internationale, notamment pour des dossiers liés à l’affaire «Pétrole contre nourriture», que sur des dossiers de fraudes fiscales comme l’affaire Wendel. Elle a également coordonné plusieurs enquêtes internationales et suivi la mise en place de programmes de conformité pour des groupes français et internationaux.

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner