La lettre d'Option Droit & Affaires

Deal de la semaine

SparingVision lève 44,5 millions d’euros pour lutter contre la dégénérescence rétinienne

Lettre Option Droit & Affaires - 28 octobre 2020 - Chloé Enkaoua

Trois ans après un premier tour de table de 15,5 millions d’euros, la biotech française SparingVision, spécialisée dans la thérapie génique en ophtalmologie, a réalisé une nouvelle levée de fonds d’un montant total de 44,5 millions d’euros.

L’opération a été réalisée auprès d’un pool de nouveaux investisseurs anglo-saxons et européens composé de 4BIO Capital, UPMC Enterprises, Jeito Capital et Ysios Capital. Bpifrance et la fondation Fighting Blindness (FFB), investisseurs historiques de la société, ont également participé à ce tour de table. Cette augmentation de capital permettra à SparingVision d’accélérer le développement de son traitement pour la rétinite pigmentaire, une dégénérescence rétinienne héréditaire qui touche près de 2 millions de personnes à travers le monde. Les nouveaux investissements permettront ainsi de finaliser la production du premier lot du traitement, le «SPVN06», actuellement au stade préclinique, avec pour objectif le lancement d’une première étude chez l’homme en 2021. A noter que SparingVision souhaite également étendre ses activités aux Etats-Unis. Spin-off de l’institut de la vision et soutenue par la fondation Voir et Entendre, SparingVision a été cofondée en juin 2016 par les docteurs José-Alain Sahel et Thierry Léveillard. La biotech parisienne consacre aujourd’hui son activité à la découverte et au développement de thérapies innovantes pour le traitement des maladies rétiniennes héréditaires provoquant la cécité. Bird

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner