La lettre d'Option Droit & Affaires

focus

Les cabinets d’avocats s’éloignent du triangle d’or

Lettre Option Droit & Affaires - 4 novembre 2015 - Delphine Iweins

DLA Piper, Bredin Prat, Osborne Clarke ou bien encore Shearman & Sterling, les avocats d’affaires déménagent hors du triangle d’or. Ouvrant la voie vers le quartier des Batignolles, certains cabinets osent les VIIe et XVIIe arrondissements.

Fidèles du triangle d’or, les avocats parisiens et leurs cabinets sont, par habitude historique, majoritairement installés à proximité immédiate des principaux centres de décisions économiques. Pourtant, de plus en plus nombreux à prendre leur distance avec les constructions haussmanniennes des VIIIe, XVIe et Ier arrondissements, ils privilégient des immeubles plus fonctionnels, représentant le positionnement du cabinet sans pour autant être trop ostentatoires. Certains allant jusqu’à dire qu’une adresse prestigieuse peut devenir un handicap en termes d’image donnée aux clients. «La tendance est à une certaine ouverture géographique. Jusqu’à présent, les cabinets étaient extrêmement attachés à résider à l’intérieur du quartier central des affaires, aujourd’hui les VIIe et XVIIe arrondissements apparaissent dans le cahier des charges», confirme Alain Bouskela, senior advisor de CBRE, spécialiste des cabinets d’avocats. Néanmoins, les offres dans le VIIe arrondissement restent tout aussi rares que les cabinets dans le XVIIe. Osborne Clarke qui s’installera Boulevard Malesherbes début 2016 et Shearman

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner