La lettre d'Option Droit & Affaires

Focus

Evaluation des collaborateurs : vers des «feed-back» plus réguliers ?

Lettre Option Droit & Affaires - 4 septembre 2019 - Chloé Enkaoua

Les cabinets d’avocats d’affaires sont de plus en plus nombreux à mettre en place des dispositifs facilitant les échanges entre associés et collaborateurs. Un processus d’évaluation au fil de l’eau qui vient compléter le strict entretien de fin d’année.

Dans un contexte de compétitivité accrue, soigner le parcours professionnel des collaborateurs est au cœur des préoccupations des cabinets d’avocats d’affaires. Et ce, pour des questions de performance autant que d’attractivité et de fidélisation. «Le marché est aujourd’hui plus tendu qu’à une certaine époque, constate Patrick Bignon, associé du cabinet de conseil en stratégie Bignon De Kayser. Parmi les réflexions RH des cabinets d’affaires figure le suivi des évolutions de la nouvelle génération, qui nourrit des aspirations professionnelles différentes de la précédente.» Pour répondre à cette problématique, le cabinet dédié aux professions juridiques a récemment accompagné certaines structures dans la mise en place de «parcours collaborateurs». «Il s’agit d’améliorer la communication interne et de fluidifier les interactions en procédant au suivi régulier de la vie du collaborateur, de son entrée jusqu’à son association ou sa sortie du cabinet», explique Patrick Bignon.

Libérer la parole

Elément clé de ces parcours, la procédure d’évaluation des collaborateurs. Il existe bien sûr l’entretien d’évaluation de fin d’année, qui sert à mesurer les performances et les compétences des douze derniers mois dans un cadre assez formel. Mais d’autres méthodes émergent, le plus souvent via des dispositifs de gestion de carrière dématérialisés. Moins rigides et intimidants, ils permettent de répondre aux nouvelles attentes de la jeune génération, aux trajectoires moins linéaires qu’auparavant, et davantage en quête de retours instantanés. Un moyen de compléter des échanges figés dans le temps et parfois frustrants par des feed-back plus réguliers et protéiformes, où la parole est davantage libérée.

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner