La lettre d'Option Droit & Affaires

L'événement

Jean-Michel Orion, de France TV à Radio France

Option Droit et Affaires - 9 juin 2021 - Sahra Saoudi

Les médias sont plus que jamais le secteur de prédilection de l’avocat Jean-Michel Orion. Ce dernier vient d’être nommé directeur des affaires juridiques et déléguée à la protection des données personnelles (DPO) de Radio France (France Inter, France Info, etc.). Il reprend les fonctions de Frédérique Riéty, qui avait rejoint la Maison ronde en 1983. Cette dernière a fait valoir ses droits à la retraite.

Si en début de carrière, Jean-Michel Orion a officié au sein de cabinets comme Giroux Buhagiar & Associés et Sage Barrault et Associés, très vite le jeune avocat, détenteur du Capa depuis 1994, délaisse les prétoires. Radio France est loin d’être sa première expérience dans l’audiovisuel public. Diplômé d’un DEA droit communautaire et européen de l’université Paris I Panthéon-Sorbonne ainsi que d’un DEA droit privé des universités de Poitiers et d’Edimbourg, Jean-Michel Orion rejoint France Télévisions dès 1997 en tant que juriste d’entreprise. Il en devient, en 2005, le directeur juridique adjoint groupe. En 2013, il reprend sa casquette d’avocat chez Koan Law Firm dans les secteurs des médias, des nouveaux médias, du sport et de la production. Il en sera l’un des associés jusqu’en février dernier, date à laquelle il confonde AdaStone. Mais l’aventure de ce cabinet va se poursuivre sans lui, les sirènes d’un autre groupe de médias du service public ont finalement été plus fortes. « Radio France est une très belle maison. Ce nouveau challenge a beaucoup de sens par rapport à ce que je faisais auparavant, explique l’avocat de formation qui dispose d’une pratique dans le numérique, la data et l’audiovisuel. La radio est au centre des nouvelles perspectives des médias avec la digitalisation des contenus, l’essor des podcasts. C’est un secteur en pleine évolution. Si l’audiovisuel est très réglementé au titre de la loi sur la communication audiovisuelle de 1986, celle-ci ne dit rien par exemple sur l’audio à la demande (podcasts), qui est pourtant le nerf de la guerre aujourd’hui et pour lequel il y a tout à écrire. »

Dès son arrivée, ce sont des sujets classiques liés au droit de la presse et à la gestion des contentieux en cours, que Jean-Michel Orion traitera en priorité. Ce dernier, qui rejoint par ailleurs le comité de direction du groupe, s’appuiera sur une équipe composée de 15 personnes, dont neuf juristes. Mais au sein de la Maison de la radio, son périmètre d’intervention est bien plus large. Il couvre aussi bien les affaires générales d’une entreprise classique comme l’immobilier, le corporate ou l’assurance, que les problématiques liées aux contenus numériques, à l’achat de contenus, aux données personnelles. Le nouveau directeur des affaires juridiques de Radio France sera également à la manœuvre concernant la stratégie en matière d’exploitation des droits. « La société est en pleine transformation, note-t-il. Les négociations avec des opérateurs tiers dans les accords sur le numérique, ainsi que les problématiques relatives aux données personnelles sont également des sujets structurants pour Radio France. "