La lettre d'Option Droit & Affaires

Toutes les transactions de la semaine

Option Droit et Affaires - 9 juin 2021 - Chloé Enkaoua

Private equity, fusions-acquisitions et droit général des affaires, suivez les grands dossiers de la semaine.

Private Equity 

Quatre cabinets sur la série B d’Agicap

La fintech française Agicap, éditrice d’une solution de gestion automatisée de trésorerie, a réalisé une levée de fonds de 100 millions de dollars (82 millions d’euros). Il s’agit de l’une des plus importantes Série B pour une fintech européenne. Le tour de table a été mené auprès du fonds américain Greenoaks Capital et de ses investisseurs historiques, BlackFin Capital Partners et Partech. La levée de fonds permettra à la start-up d’accélérer sa présence à l’international et d’étoffer son portefeuille clients. Fondée à Lyon en 2016, Agicap a créé une plateforme SaaS de gestion d’activité via des fonctionnalités de pilotage, d’analyse, de planification et d’anticipation des mouvements de trésorerie. Présente en France, Allemagne, Espagne, Italie et aux Pays-Bas, la société a réalisé un chiffre d’affaires de 5 millions d’euros en 2020, et a vu ses effectifs passer de 30 à plus de 200 collaborateurs en moins d’un an. Agicap a été conseillée par Lamy Lexel Associés avec Vincent Médail, associé, Mathilde Trannoy, Elodie Neves et Marine Massoni en M&A, Alexandra Delbarre et Sophie Donabella en fiscal, Aurélie Dantzikian-Frachon, Delphine Tarriotte et Arthur Vasse en contrats, concurrence et propriété intellectuelle ; et par Plantevin & Associés avec Christian Plantevin, associé, en droit des sociétés. Greenoaks Capital a été accompagné par August Debouzy avec Julien Aucomte, associé, Maxime Legourd, Sophie Faulcon et Paola Magrit en corporate, Olivier Moriceau, counsel, et Leslie Ginape en financement, Florence Chafiol et Alexandra Berg-Moussa, associées, Cen Zhang, Aurélien Micheli et Laure Arnon-Duquesnoy en contrats, concurrence et propriété intellectuelle, Diane Reboursier, counsel, en droit social, Philippe Lorentz, associé, Elie Betard et Franck Gapenne en fiscal, et Marie Valentini, counsel, et Laura Bol en contentieux ; ainsi que par Gunderson Dettmer sur les aspects de droit américain. Gide Loyrette Nouel a assisté Partech et BlackFin avec Pierre Karpik, associé, et Donald Davy.

Trois cabinets sur l’entrée d’Advent au capital de Planet

Eurazeo a signé un accord en vue de céder sa participation dans Planet, spécialiste mondial des solutions de paiement, au fonds Advent International. Dans le détail, l’accord prévoit un réinvestissement d’Eurazeo aux côtés d’Advent International, et les deux groupes contrôleront conjointement Planet. La transaction valorise la société irlandaise à 1,8 milliard d’euros. L’objectif est de permettre à Planet de poursuivre son développement, tant par croissance organique que par acquisitions. Fondé il y a environ trente-cinq ans, Planet propose aux acteurs du commerce de détail, de l’hôtellerie, de la restauration, des parkings et du secteur financier des services digitaux innovants ainsi qu’une solution intégrée d’acceptation de paiements domestiques, internationaux et alternatifs. Touché de plein fouet par la crise sanitaire, son chiffre d’affaires a chuté de 396 millions d’euros en 2019 à 160 millions d’euros en 2020. Advent International a été accompagné par Weil, Gotshal & Manges avec Jean Beauchataud, associé, Bruno Romagnoli et Akim Ouint en corporate, et James Clarke en financement ; ainsi que par MAJJ Avocats avec Julien Boucaud-Maitre, associé, Nicolas Lavigne et Bérengère Nguyen-Trong en droit social. Eurazeo a été assisté par Allen & Overy avec Marc Castagnède, associé, en M&A, Guillaume Valois, associé, et Charles del Valle, counsel, en fiscal, et Géraldine Lezmi, Constance Frayssineau et Ghita Guessous en financement ; ainsi que par Freshfields à Londres en financement.

Quatre cabinets sur la levée de fonds d’Artur’In

La start-up tricolore Artur’In, solution clé en main dédiée à la communication digitale des TPE/PME, a levé 42 millions d’euros auprès du fonds américain Providence Strategic Growth (PSG). Cet investissement devrait permettre à Artur’In, actuellement présent en France et aux États-Unis dans les secteurs de l’immobilier, du sport et de la santé, de se déployer sur de nouveaux marchés (RH et agroalimentaire) ainsi qu’à l’étranger. Fondé en 2016, Artur’In propose aux TPE-PME d’améliorer leur communication digitale grâce à une intelligence artificielle baptisée « Artur ». La jeune pousse compte actuellement plus de 140 employés en France et aux Etats-Unis, au service de plus de 3 000 clients dans des secteurs tels que l’immobilier, l’automobile, l’assurance ou la comptabilité. Artur’In et ses actionnaires ont été conseillés par Volt Associés avec Emmanuel Vergnaud, associé, et Clément Carol en corporate et Stéphane Letranchant, associé, et Massimo Berti en fiscal ; ainsi que par Gide Loyrette Nouel avec Pierre Karpik, associé, Sophie Gilbert et Olivier Legrand en corporate. PSG a été assisté par Weil, Gotshal & Manges avec Emmanuelle Henry, associée, Alexandra Stoicescu, counsel, et Mathilde Vasseur en corporate, Line Le Gleut en concurrence et Nathalia Tekely en financement  ; ainsi que par Berrylaw avec Stéphanie Desprez, associée, et Hugo Keller en fiscal.

Trois cabinets sur la prise de participation majoritaire de Sparring dans POP

La société d’investissement Sparring Capital prend une participation majoritaire au capital du groupe POP, spécialisé dans le conseil et la formation en « lean management ». Cette opération a été réalisée aux côtés de l’équipe de management de POP et de ses dirigeants fondateurs, Eric Desgages et Frédéric Stoll. Le but est d’accompagner POP dans ses projets de développement et d’acquisitions. Créé en 2006, le groupe accompagne ses clients dans l’amélioration durable de leur performance opérationnelle. Basé à Nantes, il bénéficie d’un ancrage régional fort dans l’ouest de la France auprès de grands comptes et de PME. HPML Avocats a conseillé Sparring Capital avec Thomas Hermetet et Aurélie Bonsch, associés, Anastasie Leconte et Yoan Sempere en corporate, et Nicolas Privat, associé, en fiscal. PDGB a accompagné POP avec Roy Arakelian, associé, et Olwen Collon en M&A, et Thierry Jestin, associé, et Raphaël Sarfati en fiscal. CMS Francis Lefebvre a représenté les banques (Banque CIC Ouest et Caisse Régionale de Crédit Mutuel de Loire-Atlantique et du Centre Ouest) avec Benjamin Guilleminot, counsel, et Julia Dallié.

Cinq cabinets sur le projet de rachat d’HalioDx par Veracyte Inc.

Le groupe américain spécialisé dans le diagnostic génomique Veracyte Inc. a conclu un accord en vue de mettre la main sur la biotech marseillaise HalioDx, spécialisée dans le diagnostic en immuno-oncologie. Le montant de la transaction s’élève à 260 millions d’euros. L’objectif est d’accélérer la croissance de la biotech, et de renforcer le positionnement de Veracyte en tant que leader mondial du diagnostic du cancer. Créée en 2014, HalioDx fournit aux oncologues et aux sociétés biopharmaceutiques des produits et services de diagnostic immunologique dédiés à la prise en charge des cancers au travers, notamment, de son produit phare Immunoscore®. La société réalise un chiffre d’affaires d’environ 15 millions d’euros. Latham & Watkins a conseillé Veracyte avec Olivier du Mottay, associé, Mayssa Sader et Delphine Van Damme en corporate, Evelyne Van Keymeulen, associée, sur les aspects réglementaires, Myria Saarinen, associée, en protection des données, Charles-Antoine Guelluy, associé, sur les investissements étrangers, Jean-Luc Juhan, associé, en propriété intellectuelle, et Matthias Rubner, associé, et Célia Gallo en droit social. HalioDx, ses fondateurs et ses actionnaires ont été accompagnés par Shearman & Sterling avec Hervé Letréguilly et Guillaume Isautier, associés, et Kim Doan en corporate, et Charles Filleux-Pommerol en fiscal ; ainsi que par Flichy Grangé avec Florence Aubonnet, associée, en droit social. Sekri Valentin Zerrouk a épaulé les investisseurs cédants (Amundi PEF, BNP Paribas, Sofipaca et Turenne Group) avec Géraud de Franclieu, associé, et Virginie Harmann. Jones Day a assisté Bpifrance avec Geoffroy Pineau-Valencienne, associé.

Gide et Dechert sur l’entrée de Total au capital de HysetCo

Total est entré au capital de la société française HysetCo, qui détient la première flotte de taxis hydrogène au monde. Le géant pétrolier et gazier a pris une participation de 20 % dans le groupe, et rejoint ainsi les actionnaires historiques de HysetCo : Step (Société du Taxi Electrique Parisien), Air Liquide, Toyota et Kouros. Lancée en 2015 et exploitée dans la région Île-de-France sous la marque Hype, la flotte de taxis hydrogène de HysetCo compte plus d’une centaine véhicules en circulation à Paris, sur environ 700 taxis gérés au total par le groupe. HysetCo a pour ambition de renouveler sa flotte à horizon 2024 afin qu’elle ne soit plus composée que de véhicules fonctionnant à l’hydrogène. Gide Loyrette Nouel a conseillé Total avec Thomas Urlacher, associé, Baptiste Godmer et Warren Luvuluzu en corporate, et Elizabeth Gautier, counsel, en concurrence. Dechert a représenté HysetCo avec Xavier Leroux, associé, et Alexandra Ber.

Winston et Allen sur la reverse IPO de Transition Evergreen

La société d’investissement verte Evergreen SA prépare son introduction en Bourse et va absorber dans ce cadre son actionnaire majoritaire, Evergreen SAS, en vue de constituer le premier véhicule d’investissement coté en France dédié à la transition écologique et à la réduction de l’empreinte carbone. Rebaptisée pour l’occasion Transition Evergreen, Evergreen SA se consacrera désormais uniquement à de l’investissement soumis à la réglementation applicable aux fonds d’investissement alternatifs (FIA). Elle désignera dans ce cadre Aqua Asset Management comme société de gestion du FIA. Cette fusion inversée est prévue pour le 21 juin prochain. Winston & Strawn a accompagné Evergreen et Aqua Asset Management avec Nicola Di Giovanni, associé, Annie Maudouit-Ridde, of counsel, Rodolphe Amaudric du Chaffaut et Charlotte Leclercq sur les aspects corporate, boursiers et réglementaires, et Bertrand Dussert, associé, et Alban Michou Tognelli en fiscal. Aqua Asset Management a également été assisté par Allen & Overy avec Antoine Sarailler, associé, Benjamin Lacourt et Romane Chéry sur les aspects réglementaires AIFM.

Trois cabinets sur le contentieux actionnarial Niel-Pigasse/Madison Cox

Par un jugement en date du 7 mai dernier, le tribunal de commerce de Paris a statué en faveur des sociétés NJJ Presse et Le Nouveau Monde, respectivement contrôlées par Xavier Niel et Matthieu Pigasse, dans le cadre du contentieux qui les opposait à l’héritier et légataire universel de Pierre Bergé, Madison Cox. Pour mémoire, Madison Cox contestait la validité d’une promesse de vente stipulée dans un pacte d’actionnaires conclu en 2016 avec Pierre Bergé, qui devait conduire à la cession par Madison Cox de l’intégralité de sa participation dans le capital de la société Berlys Media (holding détenant 26,6 % du capital du Monde Libre, qui contrôle lui-même 75 % du capital du journal Le Monde). Le tribunal de commerce a notamment condamné Madison Cox à céder aux deux sociétés l’intégralité de ses parts dans Berlys Media. Bredin Prat a accompagné NJJ Presse avec Olivier Assant, Florian Bouaziz et Clémence Fallet, associés, Calmann Bellity, counsel, Samuel Daniau et Emma Karam Leder. Racine a assisté Le Nouveau Monde avec Bruno Cavalié, associé, et Coline Heintz. Cohen Amir-Aslani & Associés a conseillé Madison Cox avec Gérard Cohen, associé, et Arnaud Albou, counsel.