Communauté financière

Trophée Financium

Et les directeurs financiers de l’année 2015 sont…

Option Finance - 14 décembre 2015 - Guillaume Clément

Trophées, Prix, Financium

Trophée Financium

Ce n’est pas un mais deux trophées du directeur financier de l’année qui ont été remis mercredi dernier à l’occasion de la clôture de Financium à Paris. Remis par l’Association nationale des directeurs financiers et de contrôle de gestion (DFCG), ACIES Consulting Group, Hudson, PwC, et en partenariat avec Option Finance, ces prix ont récompensé cette année deux profils qui se sont distingués en combinant à la fois expertise financière et expérience opérationnelle : Laurent Guillot, directeur financier de Saint-Gobain, et Marc Henry, directeur financier et directeur des lignes produits de spécialités de Michelin.

Laurent Guillot, directeur financier, Saint-Gobain
Saint-Gobain

Laurent Guillot, directeur financier de Saint-Gobain

C’est dans la haute fonction publique que Laurent Guillot a débuté sa carrière, en 1996. Après y avoir notamment exercé comme responsable énergie à la direction de la prévision du ministère des Finances, puis en tant que conseiller au sein du cabinet du ministre de l’Equipement, des Transports et du Logement, il décide en 2002 de répondre à l’offre de Saint-Gobain (41,1 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2014), qui lui propose le poste de directeur du plan. «J’ai été séduit par l’opportunité d’exercer des fonctions à la fois stratégiques et opérationnelles au sein d’un groupe international, confie-t-il. Les différents chantiers que j’ai pu mener, notamment comme directeur général des réfractaires de haute performance, puis comme délégué général pour le Brésil, l’Argentine et le Chili, m’ont en effet ensuite permis d’aborder en 2009 mon rôle de directeur financier en bénéficiant de connaissances approfondies concernant les métiers et les activités du groupe sur le terrain.» Une expérience que Laurent Guillot a entre autres pu mettre à profit lorsqu’il a dû prendre en charge le déploiement du vaste plan de réduction des coûts initié en 2007 par Saint-Gobain. «Avec le soutien de l’ensemble des équipes du groupe, nous avons notamment mis en place de nouveaux processus et indicateurs de gestion, ainsi que regroupé une partie des collaborateurs dans des centres de services partagés (CSP), dans le but d’améliorer à la fois la performance de la fonction finance, poursuit-il. Nous sommes ainsi parvenus à réduire de 20 % le coût de fonctionnement de la direction financière sur cinq ans.»

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner

À lire aussi

Stéphane Ray, responsable des paiements innovants et de l’open banking chez Accenture

«Il faut s’attendre à d’autres rapprochements dans le secteur européen des paiements.»

Une interview de Antonio Moreno, coprésident de la commission déontologie de la Société française des analystes financiers (Sfaf)

«La tentative d’intimidation récemment menée auprès d’une analyste est une première»