Communauté financière

Interview - Philippe Eberschweiler, directeur finances et trésorerie de l’Unédic

«Grâce à l’appétence des investisseurs, nous nous finançons à des prix très bas»

Option Finance - 11 janvier - Morgane Remy

Association paritaire chargée de gérer l’assurance chômage, l’Unédic coordonne le paiement des indemnités chômage, soit environ 37 milliards d’euros par an. Mais avec la crise, les recettes – contributions salariales et patronales – ne couvrent plus les besoins. Garantir la liquidité de l’Unédic, à court comme à long terme, constitue donc la mission essentielle de son directeur financier, Philippe Eberschweiler.

Philippe Eberschweiler, directeur finances et trésorerie de l’Unédic

Unédic

L’Unédic est l’association qui gère l’assurance chômage. Quelles sont les particularités d’une telle structure ?

En charge de l’élaboration et de la mise en œuvre des règles d’assurance chômage, c’est-à-dire du recouvrement des contributions et du versement des allocations chômage, l’Unédic est une association gouvernée par les partenaires sociaux, les syndicats de salariés et patronaux à parité. Les partenaires sociaux exercent aussi un rôle de négociation : ils fixent les règles de l’assurance chômage, c’est-à-dire les critères selon lesquels les allocations sont attribuées et les contributions collectées. Ensuite, l’Unédic a donné mandat à deux opérateurs clés. Le premier est l’Acoss qui, avec l’aide des Urssaf, collecte les contributions patronales et salariales d’assurance chômage. Le second est Pôle emploi qui assure la relation directe avec les demandeurs d’emploi et leur verse les allocations. L’Unédic est une structure d’une centaine de personnes, qui gère en 2014 un peu plus de 37 milliards d’euros de dépenses.

Dans ce cadre, quelle est la mission du directeur financier ?

L’Unédic a disposé de 33,9 milliards d’euros de contributions (recettes), en 2014. En face, les dépenses totales de l’exercice se sont élevées à 37,7 milliards d’euros, dont 34,1 milliards d’euros d’indemnités versées. Rapportées au PIB (2 133,6 milliards d’euros en 2014), elles représentent respectivement 1,77 % et 1,6 %. L’essentiel de ma mission consiste à garantir la liquidité nécessaire au règlement des indemnités et des charges qui pèsent sur ces dernières ainsi que de notre dotation pour le budget de fonctionnement de Pôle emploi, prévue par la loi. Concrètement,...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner

À lire aussi