Communauté financière

MANIFESTATION

Trois prix pour les Rencontres de la transformation

Option Finance - 7 juillet 2014 - Valérie Nau

Prix

Les Rencontres de la transformation

Jérôme Chosson, Daniel Gabrielli, Ondine Delaunay, Jean-Marie Valentin, Philippe Goczol (Jacquet Metal Service, lauréat du Grand Prix de la Transformation), Patrick Laredo, Sébastien Faijean, Sébastien Lombardo (Valtech, lauréat du Prix de la Transformation des PME), Arnaud Montebourg, Paul Quéveau, Martine Odillard et Rémy Husson (Chargeurs, lauréat du Prix du Management de la transformation), John Persanda, Philippe Puy, Valérie Nau, Jean-Guillaume d’Ornano, Isabelle Gounin-Lévy

Pour la deuxième année consécutive, Option Finance a organisé, le lundi 30 juin dernier, les Rencontres de la transformation, de la restructuration et du financement.

Si la journée a été l’occasion d’évoquer l’actualité de la gestion financière et sociale des restructurations, elle a aussi permis de montrer que cette étape pouvait être source de mutation positive. Pour l’illustrer, Option Finance avait décidé de lancer ses premiers prix de la transformation. Huit sociétés ont ainsi été préalablement sélectionnées, avec l’aide du bureau de recherche IDMidcaps, et soumises à un jury composé de dirigeants et d’investisseurs. Trois sociétés ont finalement été récompensées lors de la remise des prix présidée par Arnaud Montebourg, ministre de l’Economie, du Redressement productif et de l’Economie numérique. Dans la catégorie des entreprises de moins de 250 millions d’euros de chiffre d’affaires, c’est l’agence de marketing Valtech qui a été retenue, pour avoir su, avec un nouvel actionnaire majoritaire et une nouvelle équipe de direction, faire évoluer son business model d’une activité de conseil et de services informatiques vers une activité de marketing tournée vers le digital. Le grand prix de la transformation, décerné à une entreprise de plus de 250 millions d’euros de chiffre d’affaires, a été attribué à Jacquet Metal Service, producteur de pièces métalliques, issu de la fusion compliquée mais réussie de Jacquet Metals et d’International Metal Service. Enfin, le prix du management de la transformation a été remis à Chargeurs qui, sous la houlette de son président, Eduardo Malone, dirigeant opérationnel du groupe pendant trente ans, a su résister aux bouleversements de l’industrie textile et à ceux induits par la crise financière.

Les Prix de la transformation des entreprises

● Grand Prix de la Transformation des entreprises : Jacquet Metal Service

●  Prix du Management de la transformation : Chargeurs

●  Prix de la Transformation des PME : Valtech

Le prix du management a été remis par Patrick Laredo, président de X-PM Transition Partners et le Grand prix de la transformation par Jean-Marie Valentin, associé du cabinet Sekri-Valentin- Zerrouk. La cérémonie a été présidée par Arnaud Montebourg, ministre de l’Economie, du Redressement productif et du Numérique.

1-De gauche à droite: Guillaume Cornu, associé, EY- Olivier Amoudruz-Hattu, P-DG, NPCom- Michel Barnier, commissaire européen en charge du Marché intérieur et des Services- Valérie Nau, rédactrice en chef, Option Finance. 2- Michel Barnier .3- Jean-Baptiste de Chatillon, directeur financier, PSA Peugeot Citroën.4-Arnaud Montebourg, ministre de l’Economie, du Redressement productif et du Numérique. 5- Guillaume Cornu. 6-Thierry Grimaux, associé, Valtus. 7- Saam Golshani, associé, Orrick Rambaud Martel. 8- Nadine Valdung, associé gérant, Oddo Corporate Finance. 9- Gérald Karsenti, P-DG, HP France. 10- Jean-Louis Grevet, président, Perceva. 11- Jean-Pierre Letartre, président, EY France. 12- Jean-Guillaume d’Ornano, P-DG du Groupe Option Finance, Arnaud Montebourg, Sébastien Fraijean, managing director, IDMidCaps.

À lire aussi

Interview - Charles-René Tandé, président de l’Ordre des experts-comptables

«Nos missions vont bien au delà du seul établissement des comptes»

Anjuli Pandit, responsable Sustainable Primary Capital Market chez BNP Paribas

«Les obligations indexées à des objectifs durables sont promises à un bel avenir»

Interview - Mary-Françoise Renard, responsable de l’Institut de recherche sur l’économie de la Chine (IDREC)

«Dans les dix ans qui viennent, le taux de croissance de la Chine pourrait tomber jusqu’à 5 %»