Financement des entreprises et Trésorerie

Financement

Bastide apporte de la flexibilité à sa dette

Option Finance - 12 septembre 2016 - Guillaume Clément

Crédit syndiqué, Euro PP

Bastide apporte de la flexibilité à sa dette

Fin juillet, Bastide a levé 115 millions d’euros sous la forme d’un crédit syndiqué et d’un placement privé obligataire français (Euro-PP). Une première pour le spécialiste de l’équipement médical, qui avait jusqu’alors quasi exclusivement recours à des lignes bancaires bilatérales.

Olivier Jourdanney, directeur général délégué administratif, Bastide
Bastide

C’est une double première pour Bastide. Le groupe spécialisé de l’équipement médical, coté sur Euronext et qui a réalisé 171,2 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2014-2015, a levé le 29 juillet dernier 115 millions d’euros en recourant concomitamment à un crédit syndiqué et à un placement privé obligataire français (Euro-PP). «Nous disposions jusqu’alors d’environ 50 millions d’euros de crédits bancaires amortissables bilatéraux à taux fixe, explique Olivier Jourdanney, directeur général délégué administratif, notamment en charge des finances. Mais compte tenu du développement rapide de nos activités et de nos ambitions de croissance, organique et externe, nous avons voulu à la fois disposer de nouveaux moyens financiers et simplifier la structure de notre dette.»

Quatre tranches bancaires

Le premier volet de l’opération, bancaire, visait d’une part à remplacer les lignes bilatérales existantes et, d’autre part, à poursuivre le déploiement de sa stratégie. «Nous avons rencontré, accompagnés de notre conseil Oddo Seydler Corporate Finance, environ une dizaine de banques, dont nos partenaires historiques, afin de leur exposer les modalités de la syndication que nous souhaitions réaliser (montants, nombre de tranches, taux d’intérêt, etc.) et comparer leurs offres respectives», poursuit Olivier Jourdanney.

A l’issue de ces discussions, Bastide a obtenu 90 millions d’euros à cinq ans à taux variable de la part de ses sept banques historiques, ainsi que de Natixis et de Crédit Agricole CIB. Un montant...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner

À lire aussi