Financement des entreprises et Trésorerie

High yield

CGG profite du dynamisme du marché obligataire

Option Finance - 12 mai 2014 - Arnaud Lefebvre

Emission, Obligations, High Yield

Faisant face à une échéance de remboursement d’une souche d’obligations convertibles, CGG a choisi de la refinancer sur le marché obligataire traditionnel. Malgré la récente dégradation de sa notation par deux agences, le groupe a obtenu le coupon le plus faible jamais versé.

Stéphane-Paul Frydman, directeur général délégué
Stéphane-Paul Frydman

C’est dans un contexte a priori peu favorable que CGG a lancé, le 14 avril dernier, sa première émission obligataire classique libellée en euros. Une semaine plus tôt, le groupe parapétrolier avait en effet vu sa notation abaissée d’un cran par S&P et Moody’s, à respectivement B+ et Ba3, en raison notamment de la faiblesse de ses résultats 2013. Une double annonce qui intervenait au mauvais moment pour la direction financière de la société, confrontée à la nécessité de refinancer rapidement une de ses souches obligataires. «Nos titres convertibles (Oceane) émis en 2011 arrivaient à maturité le 31 janvier 2016, rappelle Stéphane-Paul Frydman, directeur général délégué en charge des finances. Vingt et un mois avant l’échéance, cela semble long. Mais le risque était que cette dette de 360 millions d’euros soit requalifiée en “dette courante à moins d’un an” dès le 1er trimestre 2015, et que, dans un tel cas de figure, les agences de notation prennent en compte la charge de remboursement dans le calcul de nos liquidités court terme, avec comme conséquence la détérioration de nos ratios financiers.» Considérant que la probabilité que son rating soit relevé d’ici la fin de l’année était faible, CGG a donc décidé de faire appel au marché dans la foulée de la dégradation de sa note afin de lever les fonds nécessaires au rachat de ses Oceane.

Une dilution potentielle élevée

Traditionnellement, lorsqu’un émetteur choisit de refinancer des obligations convertibles par anticipation, il propose aux détenteurs des...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner