Financement des entreprises et Trésorerie

Financement

Chargeurs accroît sa force de frappe

Option Finance - 4 mars 2019 - Anaïs Trebaul

Financement

Chargeurs accroît sa force de frappe

Le groupe industriel Chargeurs, spécialisé notamment dans le revêtement de surface textile, a conclu en décembre dernier un important crédit syndiqué de 230 millions d’euros, après avoir revu les modalités de ses contrats d’affacturage. Ces opérations ont vocation à lui permettre de financer sa stratégie de croissance, pour le moins ambitieuse.

Dépasser le milliard d’euros de chiffre d’affaires d’ici fin 2021 : tel est l’objectif que s’est fixé le groupe Chargeurs, dont les revenus s’élevaient en 2018 à 573,3 millions d’euros. Pour cela, l’industriel spécialisé dans le développement et la fabrication de films de protection de surface, ainsi que dans les produits techniques et textiles, compte procéder à plusieurs acquisitions et investissements organiques. Des opérations que le groupe a d’ailleurs déjà commencé à mener : en 2018, il a notamment acquis la société d’entoilage PCC Interlining (80 millions d’euros de chiffre d’affaires) et a investi 20 millions d’euros dans une ligne de production.

Pour accompagner cette croissance, Chargeurs a choisi d’optimiser sa palette de financements. En juin dernier, il commence par revoir son système d’affacturage.

Olivier Buquen, directeur financier, Chargeurs
Chargeurs

«Nous sommes présents dans de nombreux pays en Europe, rappelle Olivier Buquen, directeur financier du groupe. Jusqu’alors, chaque filiale européenne disposait d’un contrat d’affacturage avec une société spécialisée située dans son pays de rattachement.» Face à cette organisation, coûteuse et complexe, la société décide d’en simplifier l’organisation. «Nous avons centralisé et renégocié l’ensemble de nos contrats d’affacturage européens au niveau de la société mère, explique Olivier Buquen. De ce fait, nous ne disposons désormais plus que de deux contrats paneuropéens auprès de deux établissements financiers, ce qui nous a permis de diminuer nos frais et taux d’intérêt et d’obtenir une meilleure visibilité des ressources financières du groupe.» Cette nouvelle organisation n’a cependant pas été si simple à mener. «Nous ...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner