Financement des entreprises et Trésorerie

Parole d'expert

«En 2015, nous avons fait gagner à nos clients 20 millions d’euros par rapport aux taux de leurs banques»

Option Finance - 1er février 2016 - Communiqué

David Guyot, cofondateur de Pandat, offre un service de courtage sur mesure visant à optimiser et à protéger la trésorerie des entreprises, des associations et des institutionnels. Il nous explique comment un directeur financier peut saisir des opportunités dans un contexte de taux baissier.

David Guyot, cofondateur de Pandat
Pandat

Quel est le cœur de métier de Pandat ?

Pandat est un courtier dédié aux finances des entreprises, des associations et des institutionnels. Plus précisément, nous interrogeons un large panel de banques françaises afin qu’elles offrent les meilleures conditions à nos clients sur des produits de placement comme les comptes à terme.
Ainsi, et cela grâce à notre réseau de plus de 70 banques partenaires, nous sommes aujourd’hui identifiés auprès des décideurs financiers comme l’intermédiaire de référence entre eux et les banques. Créateur de valeur pour la personne morale, nous faisons gagner du temps sur la recherche du meilleur produit financier, de la visibilité sur tout le marché bancaire, mais aussi de l’argent en proposant toujours les meilleures conditions.

La politique monétaire de la BCE ne réduit-elle pas singulièrement la rémunération sur les placements de trésorerie ?

Depuis cinq ans, nous avons assisté à des baisses historiques de taux et les actions de la Banque centrale européenne, via le quantitative easing mis en place il y a un an, intensifient le phénomène. Début décembre 2015, le taux des dépôts a encore baissé de 10 points de base, passant de – 0,20 % à – 0,30 %. Les banques en ont profité pour baisser les taux sur leurs produits de placement et il devient ainsi difficile d’obtenir le même rendement que les années précédentes.
Cependant, il existe encore des solutions pour optimiser ses placements. Si les placements court terme connaissent en toute logique une véritable baisse de rendement, les placements long terme sont eux de plus en plus sollicités par nos clients. Cela peut sembler contre-intuitif, mais ils ont entièrement raison. A titre d’exemple, en 2015, la maturité moyenne des comptes à terme sur lesquels nous sommes intervenus a un horizon de cinq ans. C’est long, mais comme le placement est annulable à n’importe quel moment, avec un préavis de 32 jours, cette épargne reste liquide modulo des pénalités. Nos solutions permettent de protéger la trésorerie disponible et de capter une prime à la fidélité plutôt que de voir les produits financiers s’éroder année après année. Protéger, optimiser : voici deux conseils à retenir pour 2016.

Cette politique monétaire peut-elle devenir une opportunité pour les entreprises ?

Oui, tout à fait ; ces politiques monétaires exceptionnelles rendent particulièrement intéressantes les offres bancaires sur le financement. Aujourd’hui, les banques, en surliquidité, sont à la recherche de projets à financer. Avec un projet bien pensé et un dossier sérieux, les entrepreneurs peuvent bénéficier de niveaux de financement historiquement bas. Pandat peut aider ses clients à en profiter en partant à la recherche du partenaire qui voudra les suivre en leur faisant profiter des meilleures conditions du marché.
En 2015, nous avons ainsi fait gagner à nos clients 20 millions d’euros par rapport aux taux de leur banque. Cela concerne toutes sortes d’entreprises : de la TPE à l’entreprise du CAC 40, de 10 000 euros à 100 millions d’euros, les banques françaises ont à leur disposition les produits qui répondent au mieux aux besoins de toutes les entreprises.
Malgré le contexte de taux baissier, il est donc  encore possible d’optimiser sa trésorerie ou de monter de grands projets.

Pour en savoir plus : www.pandat.fr