Financement des entreprises et Trésorerie

Sophie Susterac, directrice commerciale des régions Ile-de-France, Hauts-de-France, Champagne-Ardenne chez Factofrance

Factofrance accompagne les entreprises dans toutes les étapes de leur vie

Option Finance - 23 avril 2021 - Parole d'expert

Entreprises

Quelle que soit la période du cycle de vie des entreprises – démarrage, croissance ou période de retournement –, Factofrance accompagne ses clients en finançant leur besoin en fonds de roulement et en sécurisant la gestion de leur poste clients. Explications avec Sophie Susterac, directrice commerciale des régions Ile-de-France, Hauts-de-France, Champagne-Ardenne chez Factofrance

Quels sont les enjeux cash des entreprises en période de reprise ?

En période de reprise d’activité, les entreprises ayant une activité B to B constatent généralement une augmentation de leur besoin en fonds de roulement, plus couramment appelé BFR. Rappelons que le BFR est constitué des créances clients et des stocks, diminués des dettes fournisseurs. L’affacturage, utilisé pour financer et gérer les créances clients, est donc particulièrement adapté aux besoins des entreprises en période de reprise. Les contrats d’affacturage proposés par Factofrance prévoient traditionnellement un financement déplafonné du poste clients (à la différence d’une ligne plafonnée de concours court terme tels que découvert ou Dailly) permettant ainsi un accompagnement adapté à la croissance de l’activité. 

Aujourd’hui Factofrance va-t-il plus loin dans cette démarche d’accompagnement ?

En effet, il est particulièrement difficile actuellement pour les entreprises d’établir un agenda de reprise tant les incertitudes sont nombreuses, y compris dans un avenir proche. Face à cette problématique, dès le début de la crise sanitaire Factofrance a mis en place un dispositif flexible et sécurisant visant à traverser la crise et à préparer la reprise. La suppression du minimum annuel contractuel de commission d’affacturage pour l’année 2020 a permis de ne pas pénaliser nos clients dans le cas où le chiffre d’affaires prévu n’était pas atteint. Ce dispositif a été prorogé jusqu’à la fin de l’année 2021. Par ailleurs, ce dispositif prévoit un financement des créances au-delà des garanties accordées par les assureurs-crédit et au-delà des dates d’échéance figurant sur les factures. Le financement de commandes s’inscrit dans cette même logique. Au moment du redémarrage de l’activité, les carnets de commandes des entreprises se remplissent, générant un besoin de trésorerie. Le financement de commandes vient alors compléter l’offre d’affacturage. Il contribue à régler les achats de matières premières ou de marchandises ou à payer les charges liées à la réalisation d’une prestation. Il permet donc d’obtenir du cash en amont de la facturation, sur la base de commandes fermes reçues des clients. Ensuite, lorsque la commande se réalise, la facture correspondante est financée au travers du contrat d’affacturage et vient se substituer au financement de commandes. Cette offre a pour vocation de soutenir la reprise de l’activité en injectant du cash plus tôt dans le cycle d’exploitation des entreprises. Cela s’est fait avec le soutien de l’Etat, qui apporte sa contre-garantie, et a pour vocation d’être distribué jusqu’au 30 juin 2021.

Le factor peut-il aussi être un soutien pour les exportateurs ?

L’année 2021 devrait être celle du redémarrage des exportations à destination de l’Union européenne, du Royaume-Uni, mais aussi des Etats-Unis du fait d’un assouplissement du protectionnisme américain. De nombreux chefs d’entreprise ont conscience des potentialités qu’offrent de nouveaux marchés à l’export. Cependant, les impayés et le recouvrement à l’export sont sources d’inquiétude. Il convient de se couvrir contre le risque d’insolvabilité de ses clients étrangers et d’effectuer une relance efficace pour limiter les délais de paiement dans des pays où la LME ne s’applique pas. L’affacturage export est une excellente solution qui permet à la fois d’obtenir une garantie clients et d’externaliser le recouvrement de ses créances export.  Cofacrédit, département de Factofrance spécialisé dans l’international, offre une solution adaptée à chaque exportateur en finançant et en sécurisant les créances à travers le monde, sur plus d’une centaine de pays. 

L’affacturage répond-il aussi aux entreprises en difficulté ?

En dépit des efforts déployés par les pouvoirs publics pour aider et financer les entreprises, un certain nombre d’entre elles sortiront affaiblies par cette crise et feront appel à des procédures amiables ou collectives. Factofrance dispose depuis plus de trente ans d’une expertise en restructuring. Nous accompagnons les entreprises en difficulté, en collaboration avec les administrateurs judiciaires ainsi que les cabinets spécialisés dans la restructuration. Notre métier consiste à acheter et à financer des créances. Nous analysons précisément le processus de facturation de nos clients et, dès lors que les créances sont certaines, liquides et exigibles, que les clients sont garantis, nous pouvons financer le BFR de ces entreprises dont la situation financière s’est dégradée. Au cœur de l’économie réelle et au travers de notre organisation, notre savoir-faire et nos différentes solutions d’affacturage, nous entendons répondre aux besoins des entreprises face aux enjeux de trésorerie et leur apporter toute l’agilité et l’oxygène dont elles ont besoin en termes de financement, et ce à toutes les étapes de leur vie. 

À lire aussi