Financement des entreprises et Trésorerie

Florence Saliba, présidente de l’Association française des trésoriers d’entreprise (AFTE)

«Il faut anticiper les bouleversements qu’impliquent les innovations»

Option Finance - 15 novembre 2019 - Propos recueillis par Valérie Nau & Arnaud Lefebvre

AFTE

L’évolution des technologies va introduire des changements majeurs dans la gestion de trésorerie dans les années qui viennent. Un contexte auquel les trésoriers vont devoir s’adapter rapidement, selon Florence Saliba, présidente de l’AFTE, alors même qu’ils doivent aussi faire face en parallèle à l’augmentation des incertitudes macroéconomiques et géopolitiques.

Les Journées de l’AFTE, qui s’ouvrent cette semaine, s’intitulent «Oser l’innovation». Pourquoi ce choix ?

On pourrait a priori se dire que l’innovation n’est pas un sujet réellement nouveau pour les trésoriers. Mais le mot important dans l’intitulé est «oser» ! L’innovation est aux portes de l’entreprise et, pour qu’elle y entre, il faut oser changer la façon de travailler, de faire du business. Les innovations qui émergent aujourd’hui ne seront pas tout de suite accessibles au plus grand nombre, mais elles auront un impact important sur nos métiers comme, plus globalement, sur ceux des entreprises. Il faut donc oser s’y intéresser.

Le meilleur exemple actuellement, ce sont les moyens de paiement. Pendant longtemps, on n’imaginait pas qu’ils puissent être source d’innovations. Et pourtant, la dématérialisation totale du cash ne semble plus du tout une idée absurde aujourd’hui. De même, payer avec son téléphone deviendra à terme chose courante. Les trésoriers sentent bien que le monde est en train d’évoluer autour d’eux, et ils ne peuvent pas attendre que ces changements s’imposent à eux. Ils doivent impulser ce changement. Fondamentalement, ils assument un rôle de service : ils doivent répondre à la demande de leur client, l’entreprise. Jusqu’à présent, cela signifiait essentiellement assurer son financement, et les paiements étaient une formalité. Dorénavant, les innovations sont telles que, si nous n’anticipons pas les changements qu’elles impliquent, il sera très compliqué de répondre efficacement aux besoins de l’entreprise quand celle-ci nous le demandera.

Comment les bouleversements que connaissent les moyens de paiement vont-ils vous impacter ?

La directive DSP2...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner

À lire aussi

Bilan des marchés

L’année du rebond

Emmanuelle Trichet, chef du service des titres des créances négociables de la Banque de France

«Nous accueillons favorablement toutes les innovations susceptibles de faciliter l’accès au marché des Neu CP»